Réélection de Viktor Orbán en Hongrie : le scénario du pire pour les ONG

Réélection de Viktor Orbán en Hongrie : le scénario du pire pour les ONG

Viktor Orbán, dimanche à Budapest.

Libération, publié le lundi 09 avril 2018 à 16h45

«Si le Fidesz gagne cette élection, Amnesty international pourrait devoir quitter la Hongrie, ce serait la première fois que cela arrive dans l'Union européenne», confiait à Libération Aron Demeter, le porte-parole de l'ONG en Hongrie, quelques jours avant le scrutin législatif organisé le dimanche. Depuis, les Hongrois ont voté et largement plébiscité la politique du Fidesz, le parti conservateur au pouvoir. La formation du Premier ministre, Viktor Orbán, a remporté 48,9% des suffrages et 133 sièges sur 199 à l'Assemblée nationale. Soit le seuil pour avoir la supermajorité qui permet de modifier la Constitution.

Pour les ONG, c'est le pire scénario qui se réalise. Dans la nuit de dimanche à lundi, les résultats à peine connus, le porte-parole du gouvernement,…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.