RECIT. "Ils jugent ton prix comme une marchandise" : les migrants esclaves racontent l'enfer libyen

RECIT. "Ils jugent ton prix comme une marchandise" : les migrants esclaves racontent l'enfer libyen©LUC GNAGO / REUTERS
A lire aussi

franceinfo, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 21h11

Ces femmes et ces hommes ont rêvé d'Europe et d'une vie meilleure. Ils ont été enlevés, battus, vendus, parfois violés sur le chemin de l'eldorado. Le piège s'est refermé sur eux en Libye, point de passage privilégié vers l'Italie. Dans ce pays rongé par la guerre civile et la pauvreté, ces migrants originaires d'Afrique subsaharienne sont devenus une manne. Les images de CNN sur l'esclavage pratiqué par des trafiquants en tout genre a mis en lumière, mardi 14 novembre, les conditions de vie de ces milliers de personnes. Des centaines d'entre elles ont été rapatriées dans leur pays d'origine, au Cameroun ou en Côte d'Ivoire. Elles racontent aujourd'hui l'enfer libyen. 

L'enlèvement dans le désert

Pour Raïssa, dont le prénom a été modifié par Le Monde, le…

Lire la suite sur Franceinfo

 
1 commentaire - RECIT. "Ils jugent ton prix comme une marchandise" : les migrants esclaves racontent l'enfer libyen
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]