Puigdemont accuse l'UE de ne pas défendre les droits fondamentaux en Catalogne

Chargement en cours
 L'indépendantiste catalan Carles Puigdemont à Copenhagen, le 22 janvier 2018

L'indépendantiste catalan Carles Puigdemont à Copenhagen, le 22 janvier 2018

1/2
© AFP, Jonathan NACKSTRAND

AFP, publié le lundi 22 janvier 2018 à 23h11

L'indépendantiste catalan Carles Puigdemont a de nouveau sonné la charge lundi à Copenhague contre l'Union européenne qu'il accuse de ne pas défendre les droits fondamentaux en Catalogne.

Quittant pour la première fois Bruxelles depuis son exil volontaire le 30 octobre dans la capitale belge, M. Puigdemont a dénoncé devant des étudiants de l'université de Copenhague "les échecs" de l'UE face aux crises survenant en son sein ou à ses portes.

"L'UE a montré sa capacité à promouvoir la liberté, la démocratie, la prospérité et la protection sociale sur notre continent (...), mais nous constatons tous ses échecs à chaque crise", a-t-il lancé.

"Nous l'avons vu en Grèce, nous l'avons vu en Ukraine, nous l'avons vu avec les réfugiés et nous le voyons maintenant avec son incapacité à défendre les droits fondamentaux en Catalogne", a poursuivi le dirigeant séparatiste.

Destitué après la déclaration unilatérale d'indépendance proclamée le 27 octobre et sous le coup de menaces judiciaires en Espagne pour "rébellion", "sédition" et "malversations", M. Puigdemont a été officiellement désigné lundi candidat à la présidence de la Catalogne après la victoire des indépendantistes aux élections du 21 décembre.

Réélu député catalan, il cherche le moyen d'être investi à distance par le parlement régional. Depuis la capitale danoise, il a appelé Madrid à mettre fin "à la persécution" de la Catalogne et à trouver une solution "politique, pas pénale", à la crise.

Les indépendantistes reprochent aux institutions européennes d'avoir serré les rangs autour du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy en soutenant l'unité de l'Espagne et sans critiquer trop ouvertement les violences policières qui ont émaillé le référendum d'autodétermination interdit organisé le 1er octobre par l'exécutif séparatiste.

Les Catalans, selon lui, "regardent avec force inquiétude certains développements autour des institutions de l'UE. Nous sommes pro-européens évidemment (...), nous sommes pour davantage d'intégration (européenne) mais seulement si cela renforce la démocratie et (garantit) une application uniforme du droit européen dans tous les pays membres", a-t-il affirmé au Danemark.

En novembre, il avait estimé que l'appartenance ou non à l'UE était une "décision que doit prendre le peuple de Catalogne".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
56 commentaires - Puigdemont accuse l'UE de ne pas défendre les droits fondamentaux en Catalogne
  • L'UE respecte les droits fondamentaux de l'Espagne, donc de la Catalogne....!!!!.

  • Cela s’appelle une impasse, on n’en sort pas … Le temps joue en faveur des partisans du divorce disposant de 70 des 135 sièges puisque les dernières élections n’ont pas provoqué le sursaut espéré par le gouvernement Rajoy .
    La seule réponse ou la seule menace de Madrid c'est de confirmer l’application de l’article 155 qui met la Catalogne sous tutelle. Quant à Puigdemont il joue la carte du pourrissement.
    En fait cela tourne à la querelle de deux hommes qui, depuis le début de l’affaire catalane, ont décidé de ne pas discuter pour trouver des solutions.

  • Il est bien le mec!!!
    Il fout le bordel chez lui et c'est la faute à l'Europe

  • il n'est pas très futé ,il devais bien se douter que l'UE ne le suivrais pas dans l'indépendance ,car il ne possède aucun argent ,pour rentrer dans l'euros ,pendant qu'il était avec l'ESPAGNE il a touché de l'argent de MADRID qui venais de l'UE ,sonc plus de vivre ,ensuite il a déja perdu plus de 2000 siéges de société dans sa "Catalogne" de plus bien des ESPAGNOLS vous éviter d'acheter ce qui vient de chez eux ,moi je fait de même ,car se triste sire n'a même pas le courage de rentrer chez lui

  • l'UE ne vaut pas mieux que les autres
    elle permet que les droits ne soient pas respectés en permettant à un de ses membres d'emprisonner ses élus pour leurs idées d'opinion
    cela n'est pas différent que ceux à qui nous donnons des leçons des droits de l'homme

    c'est de ce triste sire
    Monsieur JUNCKER dont il s'agit et de sa clique

    il s'agit de l'ensemble des chef d'état de l'UE
    dont le notre qui va donner des eçons des droits de l'homme à erdogan et en chine ou en arabie
    mais se tait lamentablement devant le comportement de rajoy envers les députés réélus catalans

    tout à fait d' accord!
    toutes ces làchetés au nom de la "réal-politique"...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]