Privée de visa par Ryad, la Fédération israélienne d'échecs veut des compensations

Privée de visa par Ryad, la Fédération israélienne 
d'échecs veut des compensations

Une partie d'échecs impliquant un joueur israélien lors des championnats du monde à Moscou le 30 avril 2012

A lire aussi

AFP, publié le mardi 26 décembre 2017 à 09h33

La Fédération israélienne des échecs a réclamé mardi des compensations financières à la Fédération internationale après que plusieurs de ses joueurs ont été privés de visa par l'Arabie saoudite dans le cadre d'un tournoi international organisé à Ryad.

Sept joueurs israéliens d'échecs avaient demandé un visa pour participer au tournoi mondial "roi Salmane" de parties rapides et Blitz prévu à Ryad du 26 au 30 décembre. Il s'agit de la première compétition internationale d'échecs dont l'organisation est confiée à l'Arabie saoudite.

Selon les règles de la Fédération internationale (FIDE), un pays ne peut pas priver des joueurs, quelle que soit leur nationalité, de participer à une telle compétition.

Mais l'Arabie saoudite a dans un premier temps refusé d'accorder des visas aux joueurs de trois pays: l'Iran, son grand rival au Moyen-Orient, le Qatar, avec qui elle est engagée dans un bras de fer diplomatique depuis le 5 juin, et Israël, avec qui elle n'a aucune relation diplomatique.

Lundi, la Fédération internationale a annoncé avoir réussi à "obtenir des visas pour les joueurs du Qatar et de l'Iran", mais avoir échoué pour les compétiteurs de l'Etat hébreu.

"Le royaume a autorisé la participation de tous les citoyens. Exception est faite pour un certain pays avec lequel le royaume d'Arabie saoudite n'a pas de relation diplomatique et pour lequel il maintient cette politique", a écrit sur son compte Twitter la porte-parole de l'ambassade saoudienne aux Etats-Unis, Fatima Baechen.

En réaction, la Fédération israélienne des échecs demande des compensations financières de la FIDE pour les sept joueurs --cinq hommes et deux femmes-- "qui ont subi un préjudice professionnel et financier" dans cette affaire, a précisé son porte-parole Lior Aizenberg.

Les Israéliens exigent aussi de la Fédération internationale qu'elle empêche à l'avenir ce type de comportement en s'assurant "que chaque pays organisant un tournoi international, même un pays arabe, s'engage à recevoir les joueurs israéliens".

Elle a également demandé "l'annulation immédiate" de toute autre compétition internationale prévue en Arabie saoudite dans les deux ans à venir.

La Fédération internationale des échecs n'était pas disponible pour réagir à ces demandes.

Au-delà du seul cas de l'Arabie saoudite, les sportifs israéliens sont souvent confrontés à des difficultés lorsqu'ils veulent participer à des compétitions au Proche-Orient.

Des commentateurs ont spéculé récemment sur un éventuel rapprochement entre Israël et l'Arabie saoudite, les deux pays ayant pour ennemi commun l'Iran.

 
12 commentaires - Privée de visa par Ryad, la Fédération israélienne d'échecs veut des compensations
  • Hypocrites ,
    les Saoudiens collaborent avec Israël "discrètement" si on peut dire....mais veulent passer pour des défenseurs de la cause palestinienne quand tous on sait qu ils en sont les fossoyeurs...

  • avatar
    humaminor  (privé) -

    Aucun mort dans la délégation des joueurs d'échecs, combien de morts dans les territoires occupés depuis l'annonce de Trump?Dans tous les cas l'Arabie Saoudite n'est pas en guerre contre l'Israël, faire croire à une mésentente est bon pour les deux pays.

  • pitoyable d'en arriver là 👎

  • " Éclairez nous ... " ...
    Ne serais - ce point ce " pays démocratique " qui refusent visas ou présence sur son sol de députés européens ( quelques soient leurs partis ) parce qu ' ils ont été catalogués de la part des autorités israéliennes comme " personnalités hostiles à la politique de l ' Etat hébreu ?
    Auquel cas l ' UE et / ou ses Etats membres ( ainsi que les autres pays de la planète concernés par la même attitude des autorités israéliennes ... ) devraient demander de très importants " compensations financières " pour avoir " discriminé " des responsables politiques démocratiquement élues mais " persona non grata " en Israël ...
    C ' est autre chose que de simples joueurs d ' échecs privés de visas ...
    Dans la même veine , la Russie devrait donc similairement demander de très substantielles " compensations financières " pour avoir vu nombre de ses athlètes " interdits de J.O. " , faits de dopages avérés ou non ...

    Belle réflexion gauchiste. Quand on voit ce qu'ils font quand ils gouvernent .....!

  • La fédération internationale doit appliquer son règlement et interdire que cette compétition se déroule en son nom.
    L'Arabie Saoudite serait seule organisatrice à titre privée et les résultats ne seraient pas pris en compte par la fédération.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]