Près de 2.000 personnes aux obsèques de Billy Graham en Caroline du Nord

Chargement en cours
 Franklin Graham prend la parole aux funérailles de son père, le pasteur Billy Graham, à Charlotte, en Caroline du Nord, le 3 mars 2018

Franklin Graham prend la parole aux funérailles de son père, le pasteur Billy Graham, à Charlotte, en Caroline du Nord, le 3 mars 2018

1/2
© AFP, Logan Cyrus

AFP, publié le vendredi 02 mars 2018 à 22h55

Près de 2.000 personnes, dont le président Donald Trump, ont assisté vendredi aux funérailles du pasteur américain Billy Graham, confident des présidents et figure du protestantisme évangélique, décédé le 21 février.

Une cérémonie d'une heure et demie, pour dire au revoir au "pasteur de l'Amérique", s'est tenue près de la bibliothèque Billy Graham, propriété familiale à Charlotte, en Caroline du Nord (sud-est).

"Le plus grand désir de mon père a été exaucé. Il est auprès de Dieu", a déclaré son fils Franklin Graham. 

Le président des Etats-Unis a assisté à la cérémonie avec son épouse Melania Trump mais n'a pas pris la parole devant l'assistance.

Il s'est cependant fendu d'un tweet, accompagné de photos des obsèques, rendant hommage, en lettres capitales, au prédicateur évangéliste: "REPOSE EN PAIX BILLY GRAHAM!".

Aucun des cinq anciens présidents américains encore en vie n'avait fait le déplacement, même si chacun d'entre eux avait honoré, par communiqué, la mémoire du pasteur évangéliste.   

Le vice-président Mike Pence se trouvait également dans l'assistance, installée sous une grande tente blanche qui n'était pas sans rappeler la cathédrale en toile sous laquelle Graham prêchait en 1949 à Los Angeles.

Billy Graham, décédé la semaine dernière à l'âge de 99 ans, a prêché dans le monde entier, devant quelque 200 millions de personnes dans plus de 85 pays au cours d'une carrière longue de plusieurs décennies.  

L'un des prédicateurs les plus célèbres du protestantisme évangélique a permis la renaissance du mouvement notamment en devenant un pionnier du "télévangélisme".

Le cercueil de Billy Graham avait été exposé deux jours durant en chapelle ardente sous la coupole du Capitole à Washington, un rare hommage national, au cours duquel Donald Trump avait salué un "ambassadeur du Christ qui a rappelé au monde le pouvoir de la prière et le don de la grâce de Dieu".

Le pasteur devait être enterré vendredi à 16h (21h00GMT) auprès de son épouse Ruth décédée en 2007. 

Son cercueil, en simple mais élégant contreplaqué, a été fabriqué par des détenus d'une prison de Louisiane (sud) dont les noms ont été pyrogravés dans le bois.

Plus de 100 dignitaires étrangers étaient venus lui rendre homme à Charlotte, notamment Billy Kim, un pasteur coréen et un ami de M. Graham, son traducteur en Corée du Sud. 

M. Kim a rendu hommage au pasteur américain: "Merci d'avoir apporté votre message de Salut dans notre partie du monde", a-t-il dit.

Billy Graham a eu une grande influence en Asie, notamment en Corée du Sud où il a tenu sa plus grande "croisade". 

Plus d'un million de personnes avaient assisté dans un prêche à Séoul, la capitale, en 1973, selon la "Billy Graham Evangelistic Association".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Près de 2.000 personnes aux obsèques de Billy Graham en Caroline du Nord
  • avatar
    faber24  (privé) -

    Bon :
    "... avaient assisté dans un prêche ".
    "... avaient assisté à un prêche", je crois ? Non ?!

    Plutôt même :avaient assisté à une prédication …il faut dire que la culture religieuse des journalistes en France , c’est quelque chose !

    avatar
    faber24  (privé) -

    A todlav :
    S'il n'y avait que dans ce domaine ... Mais, à leur décharge, ils sont loin d'être les seuls

    avatar
    faber24  (privé) -

    En France, les choses sont inversées : l'intolérance autorisée est dirigée contre la religion ... devinez laquelle ...

  • paix a son ame