Pour l'ONU, la fin des conflits violents passera par la prévention

Pour l'ONU, la fin des conflits violents passera par la prévention
15 juillet. Dans le nord d'Alep (Syrie), après une frappe aérienne par les forces gouvernementales. Plus de 170 000 personnes ont été tuées au cours des trois ans de guerre, dont un tiers de civils, selon l'Observatoire syrien ...

Libération, publié le mardi 12 juin 2018 à 12h46

Prévenir plutôt que guérir trop tard. C'est l'enseignement principal à retenir de ce rapport qui dresse une liste détaillée de recommandations pour les pays en guerre et les territoires à risque. Présenté à Paris ce mardi par la directrice générale de la banque mondiale, Kristalina Georgieva, et par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, le rapport s'attelle à la difficile mission de la prévention et de la gestion des conflits violents.

Après des années de déclin, les conflits violents sont en nette augmentation, d'après les conclusions de l'étude menée par le Programme des nations unies pour le développement (Pnud). Le XXIe siècle marque l'avènement de la guerre directe, des populations déplacées et

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.