Plusieurs candidats de "Destination Eurovision" menacés

Plusieurs candidats de "Destination Eurovision" menacés©Wochit

, publié le mercredi 23 janvier 2019 à 13h30

C'est à Tel Aviv, en Israël, qu'aura lieu la finale de la 64e édition du concours de l'Eurovision, le 18 mai prochain. Un lieu qui ne plait pas à tout le monde.

Alors que des manifestants n'ont pas hésité à envahir le plateau de "Destination Eurovision" en direct sur France 2 le samedi 19 janvier dernier, plusieurs candidats pour représenter la France au concours révèlent avoir reçu des menaces. C'est le cas de Chimène Badi qui aurait été menacée sur les réseaux sociaux. Mais l'interprète de "Là-haut" est loin d'être la seule à avoir reçu ce genre de messages.



C'est ce qu'a révélé Doutson dans une interview accordée à i24NEWS. "Ça a été la même chose pour moi. J'ai reçu des messages sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram... Ils essaient de t'intimider un peu et c'est vrai que j'ai eu des menaces aussi", a expliqué le finaliste de "Destination Eurovision" sur la chaîne israélienne. L'interprète de la chanson "Sois un bon fils" a décidé de ne pas céder à "la haine" de ceux qui émettent ces menaces. Une "haine" pour lui incompréhensible, à laquelle il répond par de l'amour. "Je leur ai dit écoutez : moi je suis là pour prôner l'amour, je ne suis pas là pour la guerre. Je ne suis pas vraiment toute la politique, mais moi je suis là pour donner de l'amour. C'est ce que je leur ai répondu: arrêtez, on est là pour donner de l'amour entre les peuples, il n'y a pas de différence", a conclu Doutson sur i24NEWS. Un discours plein de paix et plein d'espoir au sujet des relations tendues entre Israéliens et Palestiniens, qui résonne parfaitement avec le slogan de l'Eurovision, "Dare to Dream", qui signifie "Oser rêver" en français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.