Plus de 80.000 plaintes pour abus sexuel déposées contre les Scouts américains

Plus de 80.000 plaintes pour abus sexuel déposées contre les Scouts américains
Un ranger ferme le portail du camp scout américain de Maple Dell dans l'Utah, le 8 mai 2018.

, publié le lundi 16 novembre 2020 à 17h37

Plus de 80.000 victimes d'abus sexuel chez les Boys Scouts of America se seront manifestées d'ici lundi soir, date-limite pour bénéficier d'un fonds d'indemnisation mis en place par la principale organisation de scoutisme des Etats-Unis, a indiqué à l'AFP un de leurs avocats.

"A notre connaissance, il y a eu 11.000 plaintes globalement contre l'Église catholique, nous pensons que les cas chez les Boys Scouts seront huit fois plus nombreux à 17H00 ce soir" (22H00 GMT lundi), a déclaré Andrew Van Arsdale, membre d'une équipe d'avocats qui représente les victimes de ces abus.

"Nous sommes horrifiés par le nombre de vies ayant souffert des abus passés chez les Scouts et touchés par le courage de ceux qui sont sortis du silence", a commenté, sans confirmer les chiffres, Boys Scouts of America (BSA) dans un communiqué.

L'organisation, fondée en 1910, compte 2,2 millions d'adhérents âgés de 5 à 21 ans.

Plombée par des accusations d'abus sexuels, elle a déposé le bilan en février afin de geler toutes les demandes de dédommagement déposées par d'anciens boy-scouts devant la justice et de les rediriger vers un fonds d'indemnisation.

Les Scouts américains, qui évaluent leurs actifs à plus d'un milliard de dollars, n'ont pas indiqué quel montant ils entendaient consacrer à ce fonds.

Les révélations d'abus sexuels chez les scouts d'Amérique ont éclaté au grand jour en 2012, quand le quotidien Los Angeles Times a publié des documents internes portant sur des décennies d'abus sexuel dans leurs rangs. 

Il était alors question de quelque 5.000 "dossiers de la perversion", correspondant à autant d'agresseurs présumés parmi les chefs scouts. La plupart n'avaient jamais été signalés aux autorités, l'organisation se bornant à les écarter. 

Les actions en justice se sont depuis multipliées contre Boys Scouts of America, notamment après l'allongement par plusieurs Etats des délais de prescription pour les agressions pédophiles.

Également secouée par des scandales pédophiles, l'Eglise catholique américaine réunit lundi ses évêques pour leur conférence annuelle, en mode virtuel.

Leur ordre du jour a été modifié pour qu'ils puissent discuter d'un rapport accablant du Vatican, publié la semaine dernière, sur les abus du cardinal défroqué Theodore McCarrick et le silence de ses pairs.

Le document de 450 pages détaille les signalements effectués auprès de plusieurs évêques américains par des jeunes prêtres et séminaristes agressés sexuellement par Mgr McCarrick, qui n'ont pas entraîné d'enquête. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.