Philippines : une Américaine tente de prendre l'avion avec un bébé dissimulé dans son sac

Philippines : une Américaine tente de prendre l'avion avec un bébé dissimulé dans son sac
Jennifer Talbot jeudi 5 septembre à Manille, durant la conférence presse des enquêteurs.

publié le lundi 09 septembre 2019 à 07h00

Jennifer Talbot, 42 ans, est accusée de trafic d'êtres humains. Elle a voulu prendre un vol de Manille vers les États-Unis avec un petit garçon âgé de 6 jours caché dans son sac en bandoulière. 

Sur des images de vidéosurveillance de l'aéroport de Manille diffusées par France 2 samedi 7 septembre, Jennifer Talbot passe les contrôles de douane en tant que passagère seule, puis sort le nouveau-né de sa sacoche pour prendre l'avion.

Les autorités philippines accusent cette Américaine, mère de famille, d'avoir tenté de faire sortir clandestinement du pays le nourrisson. De son côté, elle assure s'être entendue avec la mère du petit garçon, qui le lui aurait confié en dehors de toute procédure d'adoption officielle. 

Jennifer Talbot, 42 ans ne possédait aucun papier d'identité pour le bébé. Elle a réussi à passer tous les contrôles de sécurité et de l'immigration. Ce n'est qu'au niveau de la porte d'embarquement de l'aéroport international de Manille qu'elle a été confondue par le personnel de la compagnie Delta Airlines, alors qu'elle s'apprêtait à monter dans l'avion. 

La mère du bébé identifiée ?

Jeudi, elle a été inculpée de trafic d'êtres humains, une accusation passible de plusieurs dizaines d'années d'emprisonnement aux Philippines, ont indiqué les autorités lors d'une conférence de presse à laquelle assistait l'Américaine, vêtue d'un uniforme pénitentiaire orange. Elle n'est cependant pas poursuivie pour enlèvement.




Selon les enquêteurs, le nourrisson, qui a été confié aux services de protection de l'enfance, est né d'une mère philippine dans le sud du pays, avant d'arriver à Manille par avion. Les conditions exactes dans lesquelles Jennifer Talbot a obtenu ce bébé font l'objet d'une enquête. Les autorités pensent cependant avoir retrouvé la mère biologique. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.