Pérou: libération de l'ex-président Humala et de son épouse

Pérou: libération de l'ex-président Humala et de son épouse
L'ancien président péruvien Ollanta Humala et sa femme Nadine Heredia après leur libération, le 30 avril 2018 à Lima

AFP, publié le mardi 01 mai 2018 à 11h25

L'ex-président péruvien Ollanta Humala et son épouse sont sortis lundi de prison, quatre jours après la décision du Tribunal constitutionnel d'ordonner leur libération après neuf mois de détention provisoire pour des accusations de corruption.

"Maintenant mes pensées, mon coeur est avec ma famille ", a déclaré l'ex-président (2011-2016) à la presse lors de sa libération intervenue vers après 18H00 heure locale (23H00 GMT).

Des problèmes administratifs avaient retardé leur libération, attendue vendredi au lendemain de la décision de la Cour.

M. Humala, 55 ans et son épouse Nadine Heredia, 41 ans, avaient été placés en détention provisoire en juillet 2017 à la demande du Parquet, qui réunit des documents et des preuves afin de les juger pour blanchiment d'argent, et accusés d'avoir reçu trois millions de dollars du géant du BTP brésilien Odebrecht pour la campagne électorale de 2011.

Selon les déclarations à la justice de l'ancien patron d'Odebrecht au Pérou, Jorge Barata, cet argent aurait été remis à M. Humala à la demande du parti du président brésilien de l'époque, Luiz Inacio Lula da Silva.

Dans le cadre de l'enquête, un juge avait ordonné leur placement en détention provisoire pendant 18 mois.

Leur incarcération témoigne de l'état de la scène politique péruvienne: en 25 ans, quatre des cinq derniers présidents ont été touchés par des scandales de corruption.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.