Pelosi prévoit d'envoyer l'acte d'accusation de Trump au Sénat "la semaine prochaine"

Pelosi prévoit d'envoyer l'acte d'accusation de Trump au Sénat "la semaine prochaine"
La présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi suivie par des journalistes au Congrès américain le 10 janvier 2020

, publié le vendredi 10 janvier 2020 à 18h48

La chef des démocrates au Congrès américain Nancy Pelosi a donné vendredi son feu vert à l'envoi de l'acte d'accusation de Donald Trump au Sénat, essentiel pour l'ouverture de son procès en destitution, en demandant un vote pour l'autoriser la "semaine prochaine".

Démocrates et républicains étaient engagés dans un bras de fer depuis la mise en accusation, le 18 décembre, de Donald Trump par la majorité démocrate de la Chambre des représentants pour "abus de pouvoir" et "entrave à la bonne marche du Congrès" dans l'affaire ukrainienne. 

Un procès doit désormais être organisé au Sénat, où les républicains sont majoritaires, pour décider ou non de sa destitution. Compte tenu du grand soutien dont il dispose dans ses rangs, Donald Trump devrait être acquitté.   

Or Nancy Pelosi, présidente de la Chambre, a attendu plus de trois semaines avant d'initier l'envoi de l'acte d'accusation au Sénat, condition essentielle à l'ouverture du procès.

Alors que les républicains criaient au scandale depuis des jours, elle a finalement annoncé, dans une lettre à son groupe parlementaire, avoir demandé au chef démocrate de la commission judiciaire de "se tenir prêt" à organiser un vote en séance plénière "la semaine prochaine". 

Il s'agira de voter sur "une résolution pour nommer des responsables" démocrates qui seront chargés d'endosser le rôle de procureurs "et transmettre l'acte d'accusation au Sénat".

Mme Pelosi rencontrera ses élus mardi afin de débattre de "comment procéder pour la suite".

"Après une semaine de forte pression (...) Nancy Pelosi a finalement cédé", a réagi un sénateur républicain, Josh Hawley. 

Malgré quelques voix discordantes chez les démocrates, Nancy Pelosi restait largement soutenue dans ses rangs sur sa stratégie d'attente, qui a permis de laisser affleurer "de nouvelles informations" dans la presse, dit-elle dans sa lettre. 

Les démocrates accusent Donald Trump d'avoir abusé de son pouvoir en demandant à l'Ukraine d'enquêter sur Joe Biden, un rival potentiel à la présidentielle de novembre. Dénonçant une "mascarade", le milliardaire affirme être innocent.

Avec sa mise en accusation, la Chambre a tenu "le président pour responsable d'avoir demandé à un gouvernement étranger d'intervenir dans l'élection de 2020 pour son propre intérêt personnel et politique", a écrit Nancy Pelosi.

"Tous les sénateurs font désormais face à un choix: être loyal au président ou à la Constitution", poursuit-elle. "Personne n'est au-dessus des lois, pas même le président".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.