Pakistan: deux alpinistes européens en difficulté sur la "montagne tueuse"

Pakistan: deux alpinistes européens en difficulté sur la "montagne tueuse"

Nanga Parbat, in northern Pakistan, is the world's ninth highest mountain

AFP, publié le samedi 27 janvier 2018 à 17h14

Une opération de sauvetage a été lancée samedi au Pakistan pour deux alpinistes, une Française et un Polonais, en difficulté alors qu'ils tentaient l'escalade du Nanga Parbat dans la chaîne de l'Himalaya,  neuvième sommet du monde surnommé la "montagne tueuse".

Elisabeth Revol et Tomek Mackiewicz ont été aperçus vendredi à l'aide de jumelles par d'autres alpinistes depuis le camp de base.

Selon les organisateurs de cette expédition, Mme Revol a envoyé des messages alarmistes concernant le sort de M. Mackiewicz. "Pour Tomek, je pense qu'il n'y a plus beaucoup d'espoir. C'est une tragédie", a-t-elle écrit, à une date qui n'a pas été précisée.

"Nous avons déposé quatre sauveteurs qui ont vu (Elisabeth Revol)", a indiqué à l'AFP un responsable de l'armée pakistanais, qui conduit l'opération de sauvetage, exprimant l'espoir que la Française puisse être sauvée dans la soirée.

En revanche, il a estimé que le sauvetage serait "difficile" pour Tomek Mackiewicz, qui se trouverait à un point "très haut".

Les opérations sont compliquées par le mauvais temps, a souligné un porte-parole du Club alpin du Pakistan, Karar Haideri.

Le Nanga Parbat (8.125 mètres), dans le nord-est du Pakistan, a été surnommé la "montagne tueuse" car plus de 30 alpinistes y ont trouvé la mort avant qu'il soit vaincu pour la première fois, en 1953.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
9 commentaires - Pakistan: deux alpinistes européens en difficulté sur la "montagne tueuse"
  • Et que devient l'autre alpiniste, on le laisse tomber

  • Critiquer pour critiquer, çà vous savez faire mais le dépassement de soi, vous ne connaissez certainement pas !
    Epargnez-nous le "ils mettent en péril la vie des autres".
    Sans aventuriers vous n'en seriez qu'au niveau préhistorique.

  • C'est scandaleux! Que fait cette prof d'eps sur l'Himalaya en ce moment? Etant donné qu'il y a 172 jours de transports scolaires, les enseignants ont donc en moyenne 194 jours non-ouvrés (vacances et WE).Quand on fait le rapport nombre d'élèves/professeurs, il y aurait 1 prof pour 12 élèves! Or dans les faits ils sont 1 prof pour 30 élèves! On comprend maintenant pourquoi, s'ils sont tous comme cette prof et ceux qui sont sur les plateaux des jeux télé en dehors des vacances scolaires!

  • il y en a qui croit qu'ils seront meilleurs que les autres.... le problème, c'est qu'ils mettent en danger les sauveteurs...c'est facile de dire : je gravis cette montagne et si ça tourne mal, on viendra bien nous sauver......ils présument vraiment de leurs capacités, et bien qu'ils assument....

  • qu'ils y restent et que personne ne prenne de risques pour aller les récupérer.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]