Ouragan Florence: Trump, à la rencontre des sinistrés, promet l'aide fédérale

Chargement en cours
Le président américain Donald Trump rencontre des sinistrés de l'ouragan Florence le 19 septembre 2018 à New Bern, en Caroline du Nord (sud-est)
Le président américain Donald Trump rencontre des sinistrés de l'ouragan Florence le 19 septembre 2018 à New Bern, en Caroline du Nord (sud-est)
1/3
© AFP, Nicholas Kamm

AFP, publié le mercredi 19 septembre 2018 à 22h42

Le président américain Donald Trump a rencontré mercredi les sinistrés des région sud-est des Etats-Unis ravagées par l'ouragan Florence, promettant toute l'aide fédérale nécessaire alors que la décrue se fait attendre.

"Washington est avec vous, Trump est avec vous, nous sommes tous avec vous à 100%", a-t-il affirmé aux élus locaux à Conway, en Caroline du Sud.

"On se prépare tous pour que beaucoup d'argent soit envoyé dans la région", avait auparavant dit M. Trump sur la base des Marines de Cherry Point, en Caroline du Nord.

Le président avait troqué son traditionnel costume-cravate pour un pantalon beige, une chemise blanche au col déboutonné et un blouson noir.

Le magnat de l'immobilier a profité de sa visite pour demander des nouvelles de la région du lac Norman, près de Charlotte, où il possède un parcours de golf. "J'adore cette région, je ne peux pas vous dire pourquoi, mais j'adore cette région", a-t-il dit à un responsable local qui lui disait que la zone n'avait pas été touchée.

La Caroline du Nord, la Caroline du Sud et la Virginie ont été frappées par Florence, qui a dévasté de nombreuses zones et provoqué des inondations historiques, alors que certaines rivières n'ont pas encore atteint leur pic de crue. Les dégâts pourraient atteindre des milliards de dollars.

L'ouragan a fait 37 morts, dont plusieurs enfants, selon un décompte officiel encore provisoire.

"Nous n'oublierons jamais vos morts, nous serons toujours à vos côtés", a affirmé le président en s'adressant aux familles de victimes.

Florence est "l'un des ouragans les plus puissants et dévastateurs ayant frappé le pays", a rappelé M. Trump, saluant le travail de plus de 20.000 personnels fédéraux et militaires, ainsi que les volontaires qui ont participé aux opérations de secours.  

Le président américain s'est également rendu à New Bern (Caroline du Nord), une ville côtière en partie inondée par la crue de la rivière Neuse, où il a participé à une distribution de nourriture.

- Un "gros coup" -

Il a notamment plaisanté avec un sinistré dont la terrasse en bois a été endommagée par un voilier emporté par la tempête.

"Au moins, vous avez gagné un beau bateau", a lancé le président en souriant.

Il a rassuré le propriétaire, qui lui expliquait que son assurance refusait de payer les dégâts. "On va trouver" une solution, a-t-il affirmé.

Donald Trump avait déjà visité l'année dernière le Texas après le passage de l'ouragan Harvey, et Porto Rico, dévasté par l'ouragan Maria. Il a récemment contesté le bilan de près de 3.000 morts dans l'île des Caraïbes.

"On a pris un gros coup, les gens sont encore sonnés", a expliqué le gouverneur de Caroline du Nord, Roy Cooper, alors que plus de 10.000 personnes sont toujours hébergées dans des centres d'accueil de l'Etat.

"Des agriculteurs ont perdu une quantité importante de cultures, beaucoup d'entreprises sont fermées", a-t-il souligné. L'Etat, le plus touché par les intempéries, avait déjà été frappé en 2016 par l'ouragan Matthew, qui avait fait des dégâts importants. 

la groupe agro-alimentaire Sanderson Farms, spécialisé dans l'élevage de volailles, avait indiqué lundi avoir perdu 1,7 million de poulets en raison des inondations.

Alors que le soleil était revenu sur le sud-est du pays, les autorités ont souligné que le danger n'était pas encore écarté.

"Malheureusement, les inondations dans certaines zones vont se poursuivre pendant plusieurs jours", a prévenu le service météorologique américain sur Twitter.

Le département des transports de Caroline du Nord a indiqué mercredi que plus de mille routes restaient fermées à cause des inondations.

La légende américaine du basket-ball, Michael Jordan, a de son côté annoncé qu'il ferait un don de deux millions de dollars pour les opérations de secours. L'ancienne vedette des Chicago Bulls a grandi dans la ville de Wilmington, en Caroline du Nord, touchée de plein fouet vendredi par l'ouragan, avant d'étudier à l'université de Caroline du Nord. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.