Coronavirus en Corée du Sud: BTS annule ses concerts, les cas se multiplient

Chargement en cours
Des clients font la queue devant un grand magasin de Séoul pour acheter des masques de protection contre le coronavirus, le 28 février 2020
Des clients font la queue devant un grand magasin de Séoul pour acheter des masques de protection contre le coronavirus, le 28 février 2020
1/4
© AFP, -, YONHAP

, publié le vendredi 28 février 2020 à 11h25

Les mégastars de la K-pop BTS ont annoncé vendredi l'annulation de concerts géants prévus en avril à Séoul, alors que la Corée du Sud vient d'enregistrer près de 600 nouveaux cas de coronavirus soit bien plus en 24 heures qu'en Chine où était apparue l'épidémie.

Le boys band, à l'heure actuelle l'un des plus grands phénomènes musicaux au monde, avait quatre dates programmées au Stade olympique de Séoul pour promouvoir son dernier album, "Map of the Soul: 7".

Au total, plus de 200.000 groupies auraient dû se masser sur quatre soirs dans l'enceinte qui avait accueilli les Jeux de 1988, a indiqué dans un communiqué Big Hit Entertainement, l'agent des sept garçons au look tellement soigné.

Big Hit Entertainement a expliqué que cette annulation était "inévitable" car il est "impossible à ce stade de prédire l'ampleur de l'épidémie" qui génère beaucoup d'incertitude logistique pour l'organisation des concerts, mais aussi pour les spectateurs.

"Nous devons prendre en compte la santé et la sécurité des centaines de milliers de spectateurs et des artistes", a poursuivi Big Hit.

De nombreux événements culturels et sportifs ont été annulés ou reportés en Corée du Sud à cause de l'épidémie, parmi lesquels des matches du championnat national de football ou encore les Mondiaux de tennis de table par équipes.

- Usine Hyundai à l'arrêt -

La reprise des cours après les vacances a été différée et les Etats-Unis, dont 28.500 soldats sont stationnés sur la péninsule, ont ajourné avec leur allié sud-coréen leurs prochains exercices militaires conjoints.

Hyundai Motor, cinquième constructeur automobile mondial en incluant sa filiale Kia, a suspendu l'activité d'une de ses usines d'Ulsan (sud-est), dont un des employés avait été testé positif au coronavirus, rapporte l'agence sud-coréenne Yonhap.

Le groupe avait déjà suspendu la production il y a quelques semaines en raison d'une pénurie de pièces détachées chinoises, conséquence, déjà, de l'épidémie.

Vendredi, Séoul a fait état de 571 nouveaux cas, ce qui porte son total de personnes contaminées à 2.337 --le bilan le plus élevé pour un seul pays, après la Chine.

Pour le deuxième jour consécutif, cette augmentation journalière est en outre supérieure à celle annoncée par la Chine. Cette dernière a fait état vendredi de 327 nouveaux cas.

Treize personnes infectées ont péri en Corée du Sud. 

Plus de 90% des nouveaux cas ont été enregistrés à Daegu, la quatrième ville du pays, et dans la province voisine de Gyeongsang du Nord.

Ce bilan devrait continuer de grimper car les autorités ont commencé à effectuer des tests sur au total plus de 275.000 fidèles de l'Eglise Shincheonji de Jésus, une organisation qualifiée de secte par ses détracteurs et qui est directement liée à la moitié des cas de contamination répertoriés dans le pays.

L'épidémie de coronavirus s'est répandue comme une traînée de poudre dans les rangs de ce mouvement à partir d'une de ses fidèles, une femme de 61 ans identifiée comme le patient 31.

Elle a commencé à souffrir de fièvre le 10 février et assisté à au moins quatre offices de Shincheonji à Daegu avant d'être diagnostiquée comme porteuse du virus.

- 68.000 personnes testées -

Le maire de Daegu, Kwon Young-jin, a déclaré que le total des cas dans son agglomération pourrait atteindre les 3.000, selon Yonhap.

Voilà plusieurs jours que les artères de cette ville de 2,5 millions d'habitants sont désertées, beaucoup de magasins et de restaurants ayant fermé leurs portes. Vendredi, les masques de protection étaient à nouveau largement disponibles, selon des journalistes de l'AFP.

Les autorités ont multiplié les consignes, exhortant les habitants à rester chez eux s'ils développaient des symptômes. Mais la 12e économie mondiale n'envisage pas de cordon sanitaire autour de la ville, comme la Chine a pu le faire pour Wuhan d'où est partie l'épidémie en décembre.

La Corée du Sud possède un système médical de pointe, une presse libre et une très forte culture de la transparence, ce qui, selon les observateurs, explique aussi le caractère élevé des chiffres des contaminations. Plus de 68.000 personnes ont déjà été testées.

BTS (abréviation de Bangtan Sonyeondan, qui signifie "Boy scouts résistants aux balles") est un phénomène musical planétaire. 

Il est le premier groupe de K-pop à avoir atteint le sommet des ventes aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne et a enchaîné les concerts à guichets fermés à Los Angeles, Chicago ou Londres, ou encore enflammé en juin un Stade de France plein à craquer.

"Map of the Soul: 7" est l'album sud-coréen qui a été le plus commandé en préventes, puisque quatre millions de copies avaient été achetées avant sa sortie dans les bacs la semaine dernière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.