"On ne sait jamais ce qui peut se passer" : aux États-Unis, les bénévoles au chevet des migrants restent prudents

"On ne sait jamais ce qui peut se passer" : aux États-Unis, les bénévoles au chevet des migrants restent prudents©GREGORY PHILIPPS / RADIO FRANCE

franceinfo, publié le jeudi 21 juin 2018 à 14h42

Après une vague d'indignation mondiale, le président des États-Unis a décidé, par décret, de mettre fin, mercredi 20 juin, aux séparations des familles de migrants. La volte-face de Donald Trump est accueillie avec soulagement par les migrants, mais les bénévoles qui les accueillent restent inquiets, à l'image de ceux de McAllen, au sud du Texas.

À McAllen, une cinquantaine de migrants sont rassemblés dans une église où on leur sont distribués des vêtements, de la nourriture et des conseils juridiques. Venues du Mexique, du Honduras ou du Salvador, la plupart de ces personnes ont traversé le fleuve Rio Grande, il y a moins de 48 heures. Les hommes regardent le football à la télévision, tandis que les enfants s'amusent avec des jouets d'occasion. Maria, bénévole au

Lire la suite sur Franceinfo

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU