"Nous vivons l'enfer" : isolés sur l'île de Manus dans le Pacifique, des centaines de réfugiés appellent à l'aide

"Nous vivons l'enfer" : isolés sur l'île de Manus dans le Pacifique, des centaines de réfugiés appellent à l'aide©HASS HASSABALLA/AP/SIPA
A lire aussi

franceinfo, publié le mardi 21 novembre 2017 à 12h39

Manus a tout du petit paradis tropical. Ce petit bout de terre, d'une superficie d'environ 2 000 km2, est perdu au milieu de l'océan Pacifique, au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Mais loin du paysage de carte postale, l'île héberge aussi l'un des camps de réfugiés les plus contestés de la région. Créé en 2001 par l'Australie pour détenir ses demandeurs d'asile et traiter leurs dossiers, le camp a été officiellement fermé le 31 octobre dernier, jugé anticonstitutionnel par la Cour suprême de Papouasie.

Depuis, près de 700 réfugiés originaires d'Irak, du Sri Lanka, d'Iran ou d'Afghanistan, y sont toujours barricadés, sans eau, ni électricité, ni nourriture. Ils refusent de quitter leur centre, de peur d'être agressés par des habitants, mais aussi d'…

Lire la suite sur Franceinfo

 
12 commentaires - "Nous vivons l'enfer" : isolés sur l'île de Manus dans le Pacifique, des centaines de réfugiés appellent à l'aide
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]