"Nous souhaitons que la situation de 'l'Aquarius' soit un événement déclencheur pour une prise de conscience", réagit SOS Méditerranée

"Nous souhaitons que la situation de 'l'Aquarius' soit un événement déclencheur pour une prise de conscience", réagit SOS Méditerranée©LOUISA GOULIAMAKI / AFP

franceinfo, publié le mardi 12 juin 2018 à 21h03

Ils ont finalement trouvé un port où débarquer. Les 629 migrants à bord du navire Aquarius vont pouvoir accoster à Valence, en Espagne, après que l'Italie et Malte ont refusé, dimanche 10 juin, d'accueillir le bateau et ses passagers. Une situation "inacceptable", dénonce Antoine Laurent, responsable des opérations maritimes pour SOS Méditerranée, interrogé par franceinfo. L'ONG tente d'alerter sur les conséquences de ce choix qui met en péril la vie des migrants, et sur la responsabilité de l'Europe.

Franceinfo : La décision de l'Italie vous a-t-elle surpris ? 

Antoine Laurent : C'est une situation à laquelle on s'attendait. On avait déjà envisagé un scénario de ce type où on aurait à patienter, à prolonger notre période en mer avec des rescapés à bord.

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.