"Nous ne pourrons plus envoyer de tapis aux États-Unis" : un patron iranien s'inquiète du rétablissement des sanctions américaines

"Nous ne pourrons plus envoyer de tapis aux États-Unis" : un patron iranien s'inquiète du rétablissement des sanctions américaines©AHMAD HALABSIAZ / XINHUA

franceinfo, publié le jeudi 10 mai 2018 à 19h59

Morteza Miri reçoit en costume dans sa majestueuse demeure envahie de tapis persans. C'est son activité : une société familiale de 500 employés, qui a deux siècles d'histoire. Il montre avec fierté la grande pièce du rez-de-chaussée où sont exposés des dizaines de tapis. Il les vend dans le monde entier, même aux États-Unis. "C'est l'un des marchés les plus importants, mais cela va s'arrêter, s'inquiète-t-il, nous ne pourrons plus envoyer de tapis aux États-Unis après les sanctions."

Son activité va directement pâtir de la sortie de Washington de l'accord sur le nucléaire. "Après le retrait de l'accord, poursuit Morteza Miri, l'impact immédiat pour les Iraniens est la fermeture du marché américain. Mais les problèmes en termes de transactions financières

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.