Nicaragua: au moins deux morts dans des manifestations

Nicaragua: au moins deux morts dans des manifestations
Des étudiants affrontent la police anti-émeute à Managua durant des manifestations contre une réforme des retraites, le 19 avril 2018

AFP, publié le vendredi 20 avril 2018 à 08h18

Au moins un manifestant et un policier ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors de heurts à Managua et sa banlieue durant des manifestations contre une réforme des retraites, a annoncé la police.

Des manifestants ont évoqué la mort d'une troisième personne.

Les manifestations d'opposants comme de partisans de cette réforme, augmentant les contributions des employeurs comme des salariés et réduisant de 5% le montant des retraites, se déroulaient pour la deuxième journée consécutive dans la capitale.

Selon un communiqué de la police sur le site internet du gouvernement, un policier âgé de 33 ans, Jilton Manzanares, a été tué par un coup de feu dans le secteur de l'Université Polytechnique (UPOLI) à Managua. 

Parallèlement, un homme présenté par la police comme partisan des réformes gouvernementales mais que l'opposition considère comme un de ses membres, Richard Pavón, a également été tué par balle.

Selon la version des manifestants, le jeune homme a été victime d'un tir d'un garde municipal de Tipitapa (22 km au nord de la capitale) où se sont également déroulées des manifestations durant la journée et la nuit.

Selon des manifestants de l'opposition, un étudiant, Lombardo Ruiz, a en outre été tué durant les accrochages autour de l'UPOLI. 

La police avait dans un premier temps fait état de trois morts avant de ramener son bilan à deux personnes tuées.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.