Natalie Portman mise au pilori par l'ultra-droite israélienne

Natalie Portman mise au pilori par l'ultra-droite israélienne
Natalie Portman le 22 mai 2015 à Paris.

Libération, publié le lundi 23 avril 2018 à 16h21

Sur le papier, c'était le choix le plus consensuel imaginable. Oscarisée, binationale, diplômée de Harvard, les pieds en Amérique mais les racines en Israël, «libérale» dans le sens anglo-saxon du terme, sioniste bon teint à la pointe du combat féministe... Les organisateurs du Prix Genesis pensaient être à l'abri de la controverse. Pour le jury de ce «Prix Nobel juif» (terme un brin abusif : Michael Douglas l'a reçu), fondé en 2012 par des philanthropes en cheville avec le gouvernement pour raviver les liens distendus entre la Terre sainte et des représentants exemplaires de la diaspora, la star de Black Swan était tout à la fois «une actrice aux grands accomplissements, une activiste dévouée aux causes sociales et un être humain formidable».

Mais voilà :

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.