Mort de George Floyd : une nouvelle autopsie conclut à une asphyxie

Mort de George Floyd : une nouvelle autopsie conclut à une asphyxie
Un tag en l'honneur de George Floyd, à Minneapolis, le 1er juin 2020.

, publié le lundi 01 juin 2020 à 22h36

L'avocat de la famille de George Floyd a indiqué que sa mort avait été provoquée par une pression "forte et prolongée", contredisant les conclusions de la première autopsie.

Une autopsie indépendante a conclu que George Floyd était mort asphyxié en raison "d'une pression forte et prolongée" sur sa poitrine, a affirmé lundi 1er juin l'avocat de la famille de la victime, contredisant les résultats de l'autopsie officielle. 


"Des médecins indépendants ayant mené une autopsie sur M. Floyd dimanche ont conclu que le décès avait résulté d'une asphyxie par pression prolongée", a déclaré l'avocat, Ben Crump. Une première autopsie avait conclu à une mort liée à une combinaison de facteurs (consommation de drogue, problèmes de santé et altercation avec la police).

Des centaines de milliers d'Américains ont manifesté samedi et dimanche contre les brutalités policières, le racisme et les inégalités sociales dans les principales grandes villes américaines. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.