Mises à l'écart, frais supplémentaires : une croisière difficile pour des voyageurs non-vaccinés aux États-Unis

Mises à l'écart, frais supplémentaires : une croisière difficile pour des voyageurs non-vaccinés aux États-Unis©Pixabay (photo d'illustration)

publié le vendredi 09 juillet 2021 à 18h30

Libération indique que des voyageurs n'étant pas vaccinés contre le Covid-19 ont vécu une croisière un peu spéciale aux États-Unis. Ils ont dû payer davantage pour avoir accès à très peu de choses comparés à ceux qui étaient vaccinés.

Tout le monde n'a pas accès aux mêmes choses aux États-Unis, en fonction de si vous êtes vaccinés ou non contre le Covid-19. Certains voyageurs du Freedom of the Seas, un bateau de croisière parti le 2 juillet de Miami direction les Bahamas, en ont fait l'amère expérience, rapporte Libération.


À bord, les clients sont séparés en fonction de s'ils sont vaccinés ou non. Et ceux ayant reçu le vaccin portent des bracelets particuliers pour le prouver. En ce qui concerne les 7% qui ne disposent pas de ce sésame, le voyage n'a pas la même saveur.

Plusieurs lieux du bateau ne leur sont pas ouverts à l'image du casino, du spa, du sushi-bar ou même de la discothèque. Les meilleures salles des restaurants ne leur ouvrent pas ses portes non plus, souligne Libération. Une zone à l'écart leur est destinée s'ils veulent aller au théâtre.

Des frais supplémentaires

Outre l'impossibilité de profiter de certains loisirs sur place, les personnes n'étant pas vaccinées contre le Covid-19 ont également dû mettre la main à la poche pour pouvoir profiter de la croisière. Ils ont dépensé plus que les autres car pour toute personne de plus de 12 ans, il fallait payer un test PCR trois jours avant le départ, au moment d'embarquer puis lorsqu'elle débarquait. Au total, vu que ces tests sont payants outre-Atlantique, cela pouvait représenter entre 136 et 178 dollars (115 à 150 euros) supplémentaires à prendre en compte dans le budget pour les vacances.

En plus de ces frais, la compagnie de voyage américaine réclamait également à ses clients d'avoir une assurance qui pouvait couvrir "25 000 dollars de frais médicaux" mais aussi "50 000 dollars par personnes" pour les différents coûts liés à "la mise en quarantaine et à l'évaluation médicale liée à une infection par le virus Covid-19", relaie Libération. Pour une croisière d'une semaine pour quatre personnes, cela inclurait 200 dollars de plus à dépenser.

Des restrictions qui devraient continuer à s'appliquer dans quatre autres croisières de Freedom of the Seas. Dans le reste du pays, d'autres compagnies n'hésitent pas à prendre des décisions encore plus radicales comme au Texas où certaines refusent l'accès aux personnes n'étant pas vaccinées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.