Meurtre de la journaliste Daphne Caruana : un homme d'affaires arrêté à Malte

Meurtre de la journaliste Daphne Caruana : un homme d'affaires arrêté à Malte
Des Maltais brandissent des photos de la journaliste d'investigation assassinée Daphne Caruana Galizia le 16 avril 2018 à La Valette, six mois après sa mort.

, publié le mercredi 20 novembre 2019 à 10h46

Un homme d'affaires maltais a été arrêté mercredi dans l'enquête sur l'assassinat en 2017 de la journaliste d'investigation et blogueuse Daphne Caruana Galizia, a-t-on appris de source policière.

"Nous avons arrêté un homme dans le cadre de notre enquête sur le meurtre de Daphne Caruana Galizia", a déclaré à l'AFP un policier de haut rang sous couvert d'anonymat.

L'homme d'affaires, identifié comme Yorgen Fenech, a été interpellé à l'aube en mer à bord de son yacht, peu après son départ de l'île méditerranéenne, selon la même source.

Yorgen Fenech est le directeur et l'un des propriétaires d'Electrogas, qui a remporté en 2013 un contrat de plusieurs millions d'euros avec l'Etat maltais pour la construction d'une centrale électrique au gaz.

L'agence maltaise de renseignement financier l'a également identifié comme le propriétaire d'une société basée à Dubaï, 17 Black. Huit mois avant sa mort, Daphné Caruana Galizia avait écrit sur cette société dans son blog, affirmant qu'elle était connectée à des hommes politiques maltais.

L'arrestation de Yorgen Fenech intervient au lendemain de l'annonce par le Premier ministre Joseph Muscat de l'octroi d'une immunité à un homme soupçonné d'avoir été un intermédiaire dans cet assassinat en échange de son témoignage devant un tribunal. 

Cet homme, dont l'identité n'a pas été révélée, prétend savoir qui se cache derrière l'assassinat de la journaliste d'investigation.

M. Muscat a déclaré à la presse que la police et Interpol, qui collaborent à l'enquête sur l'assassinat de Daphné Caruana, avaient arrêté jeudi plusieurs personnes, dont cet intermédiaire présumé, dans le cadre d'une opération antiblanchiment.

Daphne Caruana Galizia avait été tuée dans l'explosion de sa voiture piégée le 16 octobre 2017. Souvent qualifiée de "WikiLeaksaliste à elle toute seule", elle avait révélé certains des pans les plus sombres de la vie politique maltaise, s'en prenant avec virulence à M. Muscat, mais aussi au chef de l'opposition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.