Méditerranée : une ONG d'aide aux réfugiés porte secours au bateau anti-migrants C-Star

Méditerranée : une ONG d'aide aux réfugiés porte secours au bateau anti-migrants C-Star
Le navire C-Star de la mission anti-migrants d'extrême-droite "Defend Europe" en Méditerranée, photographié le 5 août 2017.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 11 août 2017 à 22h15

MAYDAY - Une ONG pro-migrants en Méditerranéenne dit avoir été mandatée pour aider le bateau des militants d'extrême-droite de "Defend Europe", qui aurait émis "un signal de détresse" dans la nuit de jeudi à vendredi. Ces derniers invoquent un problème mineur et ont refusé toute assistance.

Le navire de sauvetage pro-réfugiés Sea Eye a été mandaté par les autorités européennes pour aller porter secours au bateau anti-migrants C-Star de la mission "Defend Europe", vendredi 11 août, écrit Le Huffington Post.



Le "navire nazi" aurait émis un "signal de détresse", reçu par le Centre italien de coordination de sauvetage maritime, relate l'organisation dans une publication sur sa page Facebook.



L'ONG précise dans son message que le C-Star "ne peut plus manœuvrer" et a "besoin d'aide".

"Comme notre bateau Sea Eye est le plus proche du C-Star, le centre de contrôle de détresse de la Méditerranée nous a demandé de les aider", précisent-ils. Aider les navires en détresse est le devoir de tous en mer, sans distinction de leur origine, de leur couleur de peau, de leur religion ou de leurs convictions", a ajouté le fondateur de Sea-Eye, Michael Buschheuer.

"DEFEND EUROPE INVOQUE UN "LÉGER PROBLÈME TECHNIQUE"

De son côté, "Defend Europe", dont le but en Méditerranée est de repousser les canots des migrants, dément sur Twitter avoir émis un signal de détresse. La mission, portée par des militants d'extrême-droite, confirme avoir envoyé un message en raison d'"un léger problème technique" survenu dans la nuit de jeudi à vendredi et que "le moteur principal a été stoppé"

"Selon la convention COLREG, le bateau est considéré comme 'non commandé'" par les autorités, qui ont envoyé cette information "aux bateaux environnants", expliquent-ils.



"Le problème a été résolu", assurent-il vendredi soir. "A aucun moment nous n'avons sollicité une aide extérieure dont nous n'avons d'ailleurs pas besoin" ajoutent-ils.



DEFEND EUROPE A REFUSÉ L'AIDE DE L'ONG

Dans un second communiqué, l'ONG pro-migrants a précisé que "le mouvement identitaire d'extrême droite dont le navire C-Star est en détresse au large des côtes libyennes a refusé l'aide de notre équipage".



"Le Sea-Eye a mis le cap sur le C-Star et a établi le contact par radio avec les militants d'extrême droite. Mais ceux-ci ont rejeté toute aide", précise l'ONG, en joignant une photo du C-Star, dont on peut voir la poupe largement immergée dans l'eau.

Les membres du Sea Eye sont alors retournés à leurs sauvetages de réfugiés :

"Sur les conseils du MRCC (Maritime Rescue Coordination Center NDLR), le Sea-Eye a repris sa route vers les naufragés et ceux qui se noient".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU