Loto : une Américaine privée de ses gains par peur des menaces ?

Loto : une Américaine privée de ses gains par peur des menaces ?
La gagnante du gros lot a décidé d'intenter une action en justice.

Orange avec AFP, publié le samedi 17 février 2018 à 14h50

Une habitante du New Hampshire (nord-est des États-Unis) a remporté 560 millions de dollars (460 millions d'euros) à la loterie du Powerball le 7 janvier dernier. Problème : elle souhaite garder son identité secrète pour éviter l'exposition médiatique.

Une décision qui pourrait la priver de son gain outre-Atlantique.

La (presque) multimillionnaire explique craindre pour sa sécurité. "Elle désire continuer ce travail et conserver la liberté de se rendre dans les commerces ou les événements locaux sans être reconnue ou visée en tant que gagnante d'un demi-milliard de dollars", ont précisé ses avocats à la presse américaine.

Des cas d'assassinat

Pour faire valoir ses droits et défendre son anonymat, ses conseillers ont déposé une plainte devant la Cour supérieure de l'État du New Hampshire. Cela sous le pseudonyme de Jane Doe - nom donné, aux États-Unis, aux corps de femmes non identifiées dans les affaires criminelles. Jeudi, la Cour locale a approuvé sa démarche mais la question de son anonymat peut toutefois encore être contestée au niveau fédéral.



Ses avocats ont mis en avant les précédents de gagnants de la loterie, victimes de "violences, menaces, harcèlement et d'escroqueries". Aux États-Unis, plusieurs gagnants, dont l'identité avait été publiée, ont été visés par des actes crapuleux ou des tentatives d'assassinat : en 2016, un homme âgé de 20 ans, gagnant d'un lot de 434.272 dollars, avait même été tué devant sa femme et son fils âgé de 2 ans dans l'État de Géorgie (sud-est des États-Unis). En 2012, un gagnant d'un million de dollars âgé de 46 ans avait, lui, été empoisonné au cyanure près de Chicago (Illinois). Sans coupable désigné, sa famille s'était partagée ses gains.

Depuis la médiatisation de sa demande, les avocats de la gagnante du New Hampshire ont reçu des nombreuses propositions de personnes prêtes à jouer les prête-noms. Une sans-abri a notamment suggéré qu'elle pourrait aller récupérer elle-même le gros lot en échange d'une maison, d'une voiture et d'un petit pécule financier. En France, La Française des Jeux (FDJ) encourage au contraire les gagnants à ne pas dévoiler leur identité.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU