Lituanie: virus et inégalités sociales au menu des législatives

Chargement en cours
Un électeur met son bulletin dans l'urne depuis sa voiture lors d'un vote anticipé pour les législatives, à Vilnius, en Lituanie, le 7 octobre 2020
Un électeur met son bulletin dans l'urne depuis sa voiture lors d'un vote anticipé pour les législatives, à Vilnius, en Lituanie, le 7 octobre 2020
1/2
© AFP, PETRAS MALUKAS

, publié le dimanche 11 octobre 2020 à 10h54

Les Lituaniens votent dimanche au premier tour des élections législatives, la coalition de centre-gauche défendant sa gestion de la pandémie dans une course serrée face aux conservateurs, alors que le pays enregistre une hausse record de contaminations.

La campagne électorale se concentre également sur la réduction des disparités économiques et éducatives entre les villes et les campagnes dans ce pays de 2,8 millions d'habitants. 

Aucun des principaux partis en lice ne remet en cause l'appartenance à l'UE et à l'Otan, tous exprimant leur soutien à l'opposition démocratique du Bélarus.

Les sondages prévoient une course serrée, avec l'Union des Paysans et des Verts de centre-gauche du Premier ministre Saulius Skvernelis et les conservateurs de l'Union de la patrie - Chrétiens-démocrates lituaniens, recueillant tous les deux environ 15% d'intentions de vote.

S'il est réélu, M. Skvernelis, qui est plus populaire parmi les électeurs ruraux à faible revenu que dans les villes, promet de créer des pharmacies publiques à travers le pays et d'introduire une "13e retraite", sorte de prime annuelle pour les personnes âgées.

La rivale conservatrice Ingrida Simonyte, ancienne ministre des Finances, plus populaire dans les villes, critique M. Skvernelis - un ancien chef de la police nationale - d'administrer le pays de façon chaotique et populiste.

Dans le cadre de mesures de sécurité dues à la pandémie, un vote en voiture a été autorisé lors du scrutin. Dans les bureaux de vote, des masques et la distanciation sociale sont obligatoires. 

Malgré la récente hausse record de cas de contaminations, le nombre de décès liés aux coronavirus est bien inférieur à la moyenne europééenne.

- Légère baisse du PIB -

L'économie lituanienne se porte également bien, les prévisions du ministère des Finances tablant sur une baisse de 1,5% du PIB cette année, un des meilleurs résultats de la zone euro.

Habitante de Vilnius, Emilija Kostiukevic, 80 ans, soutient le parti de M. Skvernelis afin qu'il "continue de travailler", a-t-elle dit à l'AFP, sa retraite ayant augmenté de manière significative au cours des quatre dernières ans. 

Architecte de Vilnius, 27 ans, Zilvinas Klivickas s'est dit impressionné par les nouveaux candidats conservateurs et leur approche "sérieuse" de la réforme de l'éducation. 

Alors que l'importante croissance annuelle des salaires au cours des dernières années - à près de 10% par an avant la pandémie - a porté le salaire brut moyen à 1.400 euros brut, la pauvreté et les inégalités de revenus restent parmi les plus élevées de l'UE. 

Au moins cinq des 17 partis inscrits au scrutin devraient entrer au parlement, présageant des pourparlers de coalition compliqués. 

Le premier tour de l'élection dimanche permettra d'élire environ la moitié des 141 députés du Parlement au scrutin proportionnel. 

Le deuxième tour du scrutin se tiendra le 25 octobre dans les circonscriptions uninominales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.