Libye : un pays à la dérive

Libye : un pays à la dérive©franceinfo

franceinfo, publié le mercredi 30 mai 2018 à 21h16

Aujourd'hui, on a deux gouvernements en Libye. Le premier est à Tripoli. Son chef est Fayez el-Sarraj, il est reconnu par la communauté internationale. De l'autre côté du pays à Tobrouk, le maréchal Khalifa Haftar dirige l'armée nationale libyenne. Cela lui permet de contrôler une bonne partie du territoire national. Avantage Haftar pour la présence militaire, comme l'explique le directeur de recherche à l'IPSE Kader Abderrahim. Avantage aussi sur les moyens avec le contrôle du pétrole. Le gouvernement reconnu de Tripoli a perdu 5 milliards d'euros en 2017 sur ses revenus pétroliers et c'est la population qui en paye le prix.

De gros problèmes économiques

Il y a des combats un peu partout sur le territoire national. Certaines villes disposent de leur propre armée comme

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.