Liban : «Le Hezbollah a gagné son pari, il a toujours son pouvoir de blocage»

Liban : «Le Hezbollah a gagné son pari, il a toujours son pouvoir de blocage»
Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, après avoir voté, le 6 mai à Beyrouth.

Libération, publié le lundi 07 mai 2018 à 15h54

Beyrouth s'est réveillé dans le calme ce lundi matin après une nuit agitée de festivités électorales. Militants et partisans des partis politiques traditionnels ont déambulé tard dans la nuit dans les rues de la capitale, aux rythmes de chants partisans et des klaxons de voitures dans l'attente des résultats du scrutin législatif. Pour la première fois en neuf ans, les 3,7 millions de Libanais inscrits étaient appelés à renouveler leur Parlement.

Moins de la moitié d'entre eux ont fait le déplacement jusqu'aux 6 000 bureaux de vote répartis à travers le pays, mais ceux qui ont glissé un bulletin dans l'urne ont majoritairement renforcé la position du Hezbollah et de son allié Amal au sein de l'hémicycle. «Le parti de Dieu confirme qu'il contient un quasi-monopole

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.