Les Tibétains en mode zizanie

Les Tibétains en mode zizanie

Lobsang Sangay et le dalaï-lama, à McLeod Ganj le 27 mai 2016.

A lire aussi

Libération, publié le samedi 27 janvier 2018 à 10h10

Limogeage, oukases, protestations, réseaux sociaux en surchauffe, la communauté tibétaine traverse une crise en mode zizanie depuis plusieurs mois. Et tout laisse à croire qu'elle va durer jusqu'à la réunion du Parlement en mars. «C'est la première fois dans l'histoire des Tibétains en exil qu'un mouvement de contestation prend forme sans lien avec la Chine», assure l'un d'eux sur Facebook. Un homme est au centre de la tourmente : Lobsang Sangay, le Premier ministre (sikyong) du gouvernement tibétain en exil que Libération a rencontré lors de son passage à Paris.

A lire aussiL'interview du Premier ministre tibétain en exil

Elu en 2011, réélu cinq années plus tard, ce natif de Darjeeling (nord-est de l'Inde) éduqué sur les bancs de la prestigieuse faculté de droit de…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Les Tibétains en mode zizanie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]