Les options de la France pour frapper en Syrie

Les options de la France pour frapper en Syrie
Donald Trump et Emmanuel Macron souhaitent tous deux "une réaction ferme" envers Damas, ce qui ouvre la possibilité d'une riposte commune.

, publié le mardi 10 avril 2018 à 18h50

L'attaque chimique présumée de Douma (Ghouta orientale) renforce les risques d'escalade en Syrie dans un conflit aux multiples acteurs aux intérêts souvent divergents. La France s'est à nouveau déclarée prête mardi à une "riposte" si la "ligne rouge" avait été franchie par le régime de Damas. Avec qui et comment l'armée française peut-elle frapper sur le sol syrien ? Décryptage.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.