Les législatives au Liban sont "jouées d'avance" et vont consacrer "la mainmise du Hezbollah", estime le politologue Antoine Basbous

Les législatives au Liban sont "jouées d'avance" et vont consacrer "la mainmise du Hezbollah", estime le politologue Antoine Basbous©ALI DIA / AFP

franceinfo, publié le dimanche 06 mai 2018 à 14h27

Pour la première fois depuis 2009, les Libanais élisent leurs députés ce dimanche 6 mai. Le nouveau mode de scrutin proportionnel, et non plus majoritaire pourrait conduire à un léger recul du Hezbollah dans son fief. Mais cette "élection est jouée d'avance", affirme sur franceinfo le politologue Antoine Basbous. Il est directeur de l'Observatoire des Pays Arabes, un cabinet de consultants spécialisé dans les questions arabes. Pour lui ce vote est en fait "le dernier acte de la mainmise du Hezbollah sur le Liban".

franceinfo : Existe-t-il un enthousiasme pour ces élections dans le pays ?

Antoine Basbous : Il y a quelques petits espoirs, quelques petites lueurs de changement, mais c'est surtout une élection jouée d'avance. Les Libanais s'intéressent beaucoup à la

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.