Les émissions de CO2 liées à l'énergie repartent à la hausse en 2017

Les émissions de CO2 liées à l'énergie repartent à la hausse en 2017

Une ferme éolienne le 6 mars 2018 à Plomodiern en Bretagne (ouest de la France)

AFP, publié le jeudi 22 mars 2018 à 13h28

Les émissions mondiales de gaz carbonique liées à l'usage de l'énergie sont reparties à la hausse en 2017, après trois années de stagnation, a indiqué jeudi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Ces émissions en provenance du secteur électrique, des transports ou encore du bâtiment, ont progressé de 1,4% l'an dernier pour atteindre 32,5 gigatonnes, selon les données provisoires de l'agence énergétique basée à Paris. 

Cette augmentation résulte d'une "robuste" croissance économique mondiale (+3,7%), de prix bas pour les combustibles fossiles et de moindre efforts réalisés en matière d'efficacité énergétique, explique l'AIE.

Ces même facteurs ont entraîné une hausse de 2,1% de la demande mondiale en énergie l'année dernière.

"La croissance significative en 2017 des émissions de gaz carbonique liées à l'énergie nous indique que les efforts actuels pour combattre le changement climatique sont loin d'être suffisants", a commenté le directeur exécutif de l'AIE, Fatih Birol, cité dans un communiqué.

Cette hausse, qui intervient après trois années de stagnation du niveau d'émissions, contraste avec la "nette" réduction "nécessaire" pour atteindre les objectifs prévus par l'accord de Paris sur le climat, souligne l'agence.

Adopté fin 2015, cet accord engage la communauté internationale à agir pour garder la hausse du thermomètre sous 2°C voire 1,5°C.

Les émissions de CO2 de la plupart des grandes économies ont augmenté en 2017, mais elles ont reculé dans certains pays. C'est le cas notamment au Royaume-Uni, au Mexique, au Japon et aux Etats-Unis.

Outre-Atlantique, il s'agit d'un recul (-0,5%) pour la troisième année consécutive, qui s'explique par le "déploiement plus important" d'énergies renouvelables, combiné à un "déclin" de la demande d'électricité.

L'Asie est responsable des deux tiers de l'augmentation des émissions, selon l'agence. 

Alors que la Chine a enregistré une croissance de près de 7% l'an dernier, ses émissions n'ont progressé que de 1,7%, en raison notamment du déploiement d'énergies renouvelables. Le pays tend également à accélérer le remplacement du charbon par du gaz. 

En ce qui concerne l'Union européenne, les émissions ont progressé de 1,5%, "inversant certains progrès réalisé ces dernières années", principalement en raison d'un recours accru au pétrole et au gaz.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
16 commentaires - Les émissions de CO2 liées à l'énergie repartent à la hausse en 2017
  • normal ,l'essence émet du CO2,le diesel très peu ,donc cherchez l'erreur ,et quand on sait qu'on moteur essence brule deux litres de plus au cent km qu'un diesel , vous avez tout compris

  • Mais personne ne veut prendre les mesures qui s'imposent, limiter globalement la consommation à tous les niveaux, imposer les circuits courts, interdire les importations de fruits et légumes hors saison, limiter les déplacements de loisirs, taxer le kérosène au même niveau ou même plus que l'essence, déjà ce ne serait qu'un début !

    "limiter les déplacements de loisirs"
    Vive la liberté !

    Dans notre monde aux telles habitudes de confort et de gaspillage, ce serait la révolution, la guerre civile.
    Et pourtant plus on prendra conscience que la survie de l'humanité est en jeu, ou du moins celle de notre civilisation, plus proche sera la possibilité, ou le risque, que s'instaure une dictature écologique... Puisque la très grande majorité d'entre nous refuse même les efforts les plus faciles. Sans compter les militants actifs du business as usual.

    Allez en Chine !

  • Et les centrales à charbons de l'Allemagne pour fournir de l'électricité , personne n'en parle ! Lors de pics de pollution concernant les Hauts de France et la Région parisienne lorsque leurs fumées retombent sur ces régions , silence absolu , les automobilistes vont encore dégustés ! Grand classique pour pomper des taxes en douce . . . . .

    Renseignez vous sérieusement avant de parler les émissions de l'Allemagne baisse régulièrement depuis 1990.

  • Amis lecteurs on nous prend pour des Dindons depuis un moment , Halte à la Paranoïa contre les véhicules Diesels les nouvelles générations sont moins polluantes que les essences ..... à titre d'exemple ma DS3 1,6 BlueHDI 100 S&S émet 0,87 g / km et ma
    308 1,6 BlueHDI 120 S&S émet 0,84 g / km .

    Et vous avez besoin de 2 voitures ?

  • je suis d'accord avec EUCLID,mais avec un nouvel impot la pollution baissera de nouveau