Le soutien très polémique de Meghan Markle

Le soutien très polémique de Meghan Markle©Wochit

6Medias, publié le lundi 18 février 2019 à 12h30

La duchesse de Sussex suscite la polémique outre-Manche. Elle a en effet ouvertement soutenu un mouvement visant à "décoloniser les programmes universitaires".

Une information du journal anglais The Daily Mail.

Tout serait parti d'un rapport remis à Meghan Markle sur le personnel de l'enseignement supérieur britannique. Il y est inscrit que seuls 90 professeurs sur 14 205 sont noirs. Un chiffre qui aurait bouleversé l'épouse du prince Harry : "Elle a été vraiment surprise, elle a dit : oh, mon dieu, vraiment, nous devons en obtenir une photo", rapporte Rachel Cowan, chargée des minorités ethniques à l'université de Manchester.

C'est ainsi que Meghan Markle soutient aujourd'hui un mouvement qui souhaite "confronter des héritages de l'Empire" aux professeurs "blanc, pâles et usés". Et ce pour plus de diversité dans les universités.

Ce qui pose problème, c'est que cette organisation a créé la controverse en 2016, à Oxford. Des étudiants ont manifesté pour le retrait d'une statue de Cecil Rhodes, un colonialiste du 19e siècle, symbole selon eux de l'archétype du colonialiste anglais.

Mais surtout, les Britanniques en veulent à la duchesse de prendre si ouvertement position : "Ils ne doivent pas se mêler de politique pour ne pas plonger dans une guerre culturelle" ou "La famille royale ne devrait s'aventurer dans aucune affaire politique... dangereux" pouvait-on lire sur Twitter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.