Le shutdown, illustration de l'électoralisme à l'américaine

Le shutdown, illustration de l'électoralisme à l'américaine

Pendant le shutdown la Statue de la Liberté restera ouverte au public, l'Etat de New York ayant décidé de payer à la place de l'administration fédérale.

Libération, publié le lundi 22 janvier 2018 à 19h47

Pour la première fois depuis octobre 2013, les Etats-Unis sont entrés, vendredi à minuit, dans une période de «shutdown», synonyme de chômage technique pour des centaines de milliers de fonctionnaires au rôle jugé «non essentiel». En cause, l'incapacité des Sénateurs à trouver un accord sur le budget 2018, pour la troisième fois depuis septembre. Après un nouvel échec ce week-end, un vote se tient ce lundi, qui devrait y mettre un terme.

Les républicains ont la majorité à la Chambre haute (51 sièges), mais pour ce type de procédure budgétaire, le texte doit obtenir 60 voix minimum. Fort de cette minorité de blocage, le Parti démocrate a décidé de conditionner son vote à un règlement du dossier «Dreamers», ces sans-papiers arrivés mineurs aux Etats-Unis, à…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Le shutdown, illustration de l'électoralisme à l'américaine
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]