Monde

Le poisson d’avril de très mauvais goût d’un sismologue grec déclenche un tollé

En guise de plaisanterie pour le 1er avril, Akis Tselentis a annoncé qu’un entonnoir allait peut-être s’ouvrir aspirant les eaux de la mer Égée sur l'île de Santorin. Une enquête pour diffusion de fausses nouvelles a été ouverte.

C'est une blague qui a mal tourné. En guise de poisson pour le 1er avril, le sismologue grec Akis Tselentis a jugé bon d'annoncer qu'un énorme entonnoir pourrait s'ouvrir sous l'île volcanique de Santorin, lieu touristique très prisé par les voyageurs du monde entier, comme le rapporte TF1 Info. Mais la plaisanterie n’a pas amusé la justice et un procureur a décidé d’ouvrir une enquête sur ces faits. “Coupable de la blague du poisson d'avril”, a déclaré l’homme sur sa page Facebook.

“On vit vraiment dans le pays où l'humour est persécuté, mais pas les pédophiles, les personnes qui commettent des viols et ceux qui insultent et qui fraudent”, a-t-il jugé bon de commenter lors de son post sur le réseau social. Pour appuyer son message, l’homme a posté une photo de lui, tenant un bout de papier à la manière d’un détenu. “Parce que je ne fume pas, apportez-moi des bananes en prison."

Une enquête pour diffusion de fausses informations ouverte

La blague du sismologue disait que le magma du volcan de l’île disparaissait depuis janvier et qu’il y avait une “possibilité majeure” qu’il se déplace vers un volcan fictif. Cela aurait alors créé un vide en forme d'entonnoir pouvant “aspirer les eaux de la mer Égée”. Et cela a de quoi inquiéter, étant donné que l’île a été remodelée par une éruption volcanique à la fin du XVIIe siècle avant notre ère, comme le rappelle TF1. L’enquête ouverte devra établir si le sismologue a bien diffusé de fausses informations.

publié le 6 avril à 16h41, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux