Le plus haut barrage des États-Unis menace de s'effondrer, des milliers d'habitants évacués

Le plus haut barrage des États-Unis menace de s'effondrer, des milliers d'habitants évacués

Le barrage d'Oroville en Californie le 19 août 2014.

Orange avec AFP, publié le lundi 13 février 2017 à 12h00

ENVIRONNEMENT - Alors que le barrage d'Oroville, en Californie, menace de céder, les autorités locales ont décidé d'évacuer près de 200.000 personnes installées dans la zone menacée.

"Il ne s'agit pas d'un exercice", ont précisé à plusieurs reprises les autorités du comté de la Butte, en Californie.

Le bassin réservoir du barrage d'Oroville, situé à 120 km au nord de Sacramento, la capitale de l'État de Californie, est en effet plein à ras-bord après des semaines de fortes pluies et les autorité craignent un effondrement. Construit entre 1962 et 1968, ce barrage s'élève à 230 m de haut, ce qui en fait le plus haut des États-Unis.

Le barrage lui-même n'est pas en danger d'effondrement mais les inquiétudes concernent le déversoir auxiliaire d'urgence en raison de l'érosion de son couvercle de ciment, a rapporté le journal Sacramento Bee. Une telle rupture pourrait provoquer une gigantesque inondation le long de la rivière Feather et une vague de 10 mètres de haut pourrait s'abattre sur les communes voisines. Pour limiter les dégâts potentiels, les autorités ont organisé un lâcher d'eau de 2.830 m3 par seconde à partir du bassin principal, ce qui a fait baisser le niveau d'eau dans le réservoir et permis de stopper dimanche soir le flux vers le déversoir, selon un porte-parole du département des ressources en eau, Doug Carlson, cité par le journal. Pour tenter de ralentir le phénomène, les autorités ont également lancé des sacs de sables depuis des hélicoptères pour boucher le trou.



Face au danger, quelque 188.000 personnes vivant dans la zone ont reçu dimanche 12 février après-midi l'ordre d'évacuer. Les rues d'Oroville, ville la plus proche du barrage, sont désertes. Des centres d'accueil ont été installés à Chico, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest, mais les routes menant à cette localité se sont rapidement remplies de véhicules fuyant la zone menacée.





Le gouverneur Jerry Brown a pris un décret d'urgence pour renforcer les services de secours dans la région concernée. "L'État envoie tout le personnel et les ressources nécessaires pour faire face à cette situation très sérieuse", a-t-il dit.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - Le plus haut barrage des États-Unis menace de s'effondrer, des milliers d'habitants évacués
  • D'ici à ce que les médias accusent D. TRUMP...!

  • Voilà un avertissement aux partisans du traité transatlantique.
    Ouvrez la porte aux normes américaines ASTM en Europe et vous aurez des ouvrages de génie civil "à l'américaine" avec une corrosion du béton comme celle de ce barrage.
    Un bon avertissement au peuple américain, victime de l'ultra-libéralisme et du fric roi.

  • no problemo, Donald va signer un decret interdisant au barrage de ceder

    Ah excellent

  • Tiens les ecolos couraient en tous sens en hurlant au changement climatique qui donnait une enormme secheresse en Californie
    .

    Ca fesait 4 ans qu'ils attendaient une vrai pluie... Mais sinon tout vas bien vous avez raison...

  • c est vrai que c'est beaucoup moins dangereux que le nucléaire dirait notre amie Ségolène....