Le patron de Feminist Apparel vire son équipe après qu'elle a appris ses abus sexuels

Le patron de Feminist Apparel vire son équipe après qu'elle a appris ses abus sexuels
Capture d'écran de la page d'accueil du site Feminist Apparel.
A lire aussi

Libération, publié le jeudi 12 juillet 2018 à 19h27

La marque américaine de vêtements Feminist Apparel vend des habits sur lesquels on peut lire «la misogynie tue», «les droits des femmes sont les droits humains» ou encore «des révoltes, pas des régimes». Bref, des produits apparemment fidèles à son nom. A la fin du mois de juin, raconte le site Refinery29.com, des salariées parmi les dix que compte l'entreprise ont appris, via un commentaire sur Facebook, que le fondateur et patron de la marque, Alan Martofel, avait menti sur son passé. Aux médias comme Forbes, il racontait en 2014, année de lancement de Feminist Apparel, qu'il en avait eu l'idée à la faculté, alors qu'il commençait à travailler à un documentaire sur les agressions sexuelles à l'université.

Mais la vérité était ailleurs, en l'occurrence sur son

Lire la suite sur Libération

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU