Chili: le pape François appelle au respect des "droits" des indigènes   

Chargement en cours
 Le Pape François, à bord de sa papamobile, salue la foule des fidèles à Santiago du Chili, le 15 janvier 2018

Le Pape François, à bord de sa papamobile, salue la foule des fidèles à Santiago du Chili, le 15 janvier 2018

1/2
© AFP, PABLO VERA LISPERGUER
A lire aussi

AFP, publié le mardi 16 janvier 2018 à 13h14

Le pape François a appelé mardi au respect des "droits" et de la "culture" des peuples autochtones, dans son premier discours prononcé au Chili, devant les autorités politiques et civiles du pays.

Il faut "écouter" les peuples autochtones, "souvent oubliés et dont les droits ont besoin d'être pris en compte et la culture protégée, pour que ne se perde pas une partie de l'identité et de la richesse de cette nation", a plaidé le pape, sans nommer spécifiquement les indigènes chiliens "Mapuche" qu'il doit rencontrer mercredi.

Pour François, "la pluralité ethnique, culturelle et historique demande à être préservée de toute tentative de division ou de suprématie" . 

"La sagesse des peuples autochtones peut constituer une grande contribution" à la protection environnementale de la planète, a plaidé le pape, abordant ainsi un autre de ses thèmes fétiches.

"De ceux-ci, nous pouvons apprendre qu'il n'y a pas de développement authentique pour un peuple qui tourne le dos à la terre et à tous ceux qui l'entourent", a ajouté François.

A Temuco, à plus de 600 kilomètres au sud de Santiago du Chili, le pape s'adressera mercredi aux indigènes Mapuche (7% de la population chilienne), qui occupaient un vaste territoire à l'arrivée des conquistadors espagnols au Chili en 1541.

Cette région, Auracania, est toutefois rythmée par des actions violentes d'une minorité radicalisée, qui se bat pour "récupérer" des terres ancestrales actuellement aux mains d'entreprises forestières.

Au fil des procès et des décisions de justice, ces indigènes ont été réduits à vivre sur près de 5% de leurs anciennes terres. Regroupés en petites communautés, sans espace suffisant pour cultiver le sol ou élever des animaux, nombre d'entre eux ont dû renoncer à leur mode de vie traditionnel et migrer vers les villes.

 
162 commentaires - Chili: le pape François appelle au respect des "droits" des indigènes   
  • Je ne pensais pas que le pape croyait au Père Noël !

  • Comme tous ceux qui prônent l'accueil des étrangers, le pape peut accueillir des migrants dans ses palais du Vatican !
    Les donneurs de leçon doivent d'abord donner l'exemple.

  • avatar
    humaminor  (privé) -

    Excellent ce pape, Tous les autres étaient au service du système.

  • Décidément François Lepape est un grand voyageur et aussi un grand donneur de leçons du genre "faites ce que je dis mais pas ce que je fais!"...

  • Le Pape , j'ai cru entendre il y à 40 ans environs que les Papes , n'iraient pas au delà du 20 ième siècle , en fait , l'embrouille continue , entretenir la misère c'est un bon job très lucratif , Chez nous nous en étions débarrassés , bien sur c'était le meilleur moyen de s'occuper correctement des nôtres , alors eux ils vont par le monde la chercher , soit disant qu'il faut procréer sans cesse pour notre avenir , très fort , ceux qui prétendent ça , comme hier un philosophe sur Arte ,se vantai de vivre seul et coupé de cette société !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]