Le Pakistan convoque l'ambassadeur américain après le tweet de Trump

Le Pakistan convoque l'ambassadeur américain après le tweet de Trump

Le président américain Donald Trump le 15 décembre 2017 lors d'un discours au siège du FBI à Quantico, Virginie.

A lire aussi

AFP, publié le mardi 02 janvier 2018 à 11h44

Le Pakistan a convoqué lundi l'ambassadeur américain à Islamabad, a indiqué mardi un porte-parole américain, un geste de défiance rare après les menaces du président Donald Trump de supprimer l'aide fournie à ce pays accusé de ne pas en faire assez contre le terrorisme.

L'ambassadeur David Hale a été invité à se rendre lundi soir au ministère des Affaires étrangères pakistanais, a déclaré un porte-parole de l'ambassade, ajoutant : "Il y est allé et a rencontré des responsables. Nous n'avons pas de commentaire à faire sur la teneur de la réunion."

Le ministère Affaires étrangères pakistanais n'a pas souhaité faire de commentaire.

La convocation s'est tenue après un tweet de Donald Trump, très dur, contre le Pakistan lundi.

"Les Etats-Unis ont bêtement donné 33 milliards de dollars d'aide au Pakistan ces quinze dernières années et ils ne nous ont rien donné en retour si ce n'est des mensonges et de la duplicité, prenant nos dirigeants pour des idiots", a écrit le président américain.

"Ils abritent les terroristes que nous chassons en Afghanistan, sans grande aide. C'est fini!", a-t-il lancé.

Le Pakistan a rapidement rétorqué avoir aidé les Etats-Unis à "décimer" Al-Qaïda, pour n'obtenir en retour que "des invectives et de la méfiance", via son ministre de la Défense Khurram Dastgir-Khan.

Islamabad, allié des Etats-Unis depuis la guerre froide, dément de longue date les accusations américaines et reproche à Washington d'ignorer les milliers de Pakistanais tués dans la lutte contre le terrorisme.

Après les attentats du 11 septembre, les deux pays avaient noué un partenariat stratégique pour défaire les groupes armés islamistes dans la région. Mais les Etats-Unis, tout comme l'Afghanistan, accusent le Pakistan de soutenir les talibans actifs dans ce pays voisin.

Le réseau Haqqani, qui pendant longtemps trouvait refuge au Pakistan tout en réalisant certaines des pires attaques contre les forces américaines en Afghanistan, a été qualifié de "véritable bras" des services secrets pakistanais par Mike Mullen, l'ancien chef d'état-major des armées américaines.

Le Pakistan a lancé en 2014 des opérations dans ses zones tribales, à la frontière afghane, et affirme avoir désormais éradiqué toutes les bases arrières des groupes islamistes. 

L'administration Trump a indiqué au Congrès en août qu'elle examinait très sérieusement la possibilité de ne pas verser 255 millions de dollars d'aide, dont le versement a déjà été retardé.

Les relations américano-pakistanaises étaient déjà difficiles sous l'administration Obama qui dénonçait elle aussi l'attitude ambigüe d'Islamabad. Elles se sont encore dégradées avec l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

Le président américain a accusé en août Islamabad de jouer un double jeu en Afghanistan et d'abriter sur son sol des "agents du chaos". 

En décembre, il avait déjà menacé de ne plus aider le Pakistan. "Nous versons des sommes énormes chaque année au Pakistan. Il faut qu'ils nous aident", avait lancé le président.

"Une coupe dans les aides, à un certain moment, devient inévitable", a réagi l'analyste Michael Kugelman, spécialiste du Pakistan, sur Twitter.

"Trump est habitué à faire des déclarations très dures que ne font que vicier l'atmosphère et violer les subtilités diplomatiques. Mais il n'y aucune possibilité de réaction dure", comme "un coupure totale des aides", a réagi de son côté estimé l'expert pakistanais Hassan Askari.  

Les Etats-Unis "ne prendront pas de mesure extrême car cela forcerait le Pakistan à interdire à leurs soldats et à leur ravitaillement de passer par (les postes frontières de) Torkham et Chaman", a-t-il ajouté.

L'armée américaine a besoin de l'aide logistique du Pakistan pour accéder à ses troupes basées en Afghanistan.

 
10 commentaires - Le Pakistan convoque l'ambassadeur américain après le tweet de Trump
  • Je ne comprends pas toutes ces réactions stériles et stupides ! il est quand même facile de voir que d'un côté on tue pour la bonne cause et de l'autre pour la mauvaise. Il y a, en quelque sorte, des morts heureux et d'autres moins. Mais, en tous cas, eux doivent savoir de quel côté ils sont, enfin... je l'espère !

  • Trump a raison : ils ont hébergé Ben Laden pendant des années chez eux ,à côté d’un centre militaire .Ce sont les services secrets américains qui l’ont débusqué et les forces spéciales qui l’ont «  butté » en se gardant bien d’avertir les autorités pakistanaises qui auraient pu l’aider à fuir .

    Exact, On peut aussi ajouter qu'un docteur pakistanais est toujours en prison pour avoir initialisé la vaccination contre la polio, cela a permis par recoupement des ADN à débusquer Ben Laden !

  • il dit ce que tout le monde sait

  • Trump paye pour les erreurs humanistes de Georges W Bush Junior

    Si au lendemain meme des attaques du 11 septembre à NYC ,si Bush Junior avait eu le cran d'utliser de suite la force nucléaire pour vitrifier le Nord Ouest de l'Afghanistan et la zone frontaliére du Pakistan d'ou on été organisés les pires attentats de toute l'histoire ,non seulement personne n'aurait rien dit contre, mais aujourd'hui le problème Afghan serait réglé !!
    Tout comme le problème Japonais a été définitivement réglé par Trumann en Aout 1945 en y mettant un point final au fanatisme Nippon ...a cette époque personne n'a rien dit contre cette décision du Persident Trumann et aujourd'hui le Japon est le pays le plus prospère et le plus technologiquement moderne au monde et le plus protégé des USA......

    juste un petit détail à l'examen de documents historiques le japon était prêt à capituler quand truman à quand même lancé ses bombes atomiques.
    d'autre part la situation 'est pas du tout la même et l'anihliation d'une partie du pakistan au demeurant fort peu peuplée aurait eu plus de chances de rencontrer un tollé général et de motiver encore plus de combatants à lutter contre les états unis.
    donc vu vos connaissances tant en histoire qu'en géopolitique je vous conseille de ne les utiliser qu'en suppositoires, et encore pour enfants.

  • Ah ça c'est ue bonne nouvelle....c'est comme ici nous devrions aussi arrêter les allocs de tous ces gens qui haïssent notre Dieu et Jésus. Ce sont des subventions aux terroristes, non ?

    Vous savez ceux qui ont tendu la main pour la prime de Noel....

    Et les athés vous en faites quoi ?

    je te signale que tu as le même dieu qu'eux et ton dieu et jésus ne sont pas les miens je suis athée.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]