Le mystère des étranges monolithes s'épaissit avec une nouvelle apparition

Le mystère des étranges monolithes s'épaissit avec une nouvelle apparition©Capture d'écran Franceinfo / photo d'illustration

, publié le samedi 20 février 2021 à 14h45

Mercredi 17 février, des habitants de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, ont détruit un monolithe d'origine inconnue, découvert dans les rues de la ville trois jours plus tôt.

Le mystère des étranges monolithes se poursuit.

Après les Etats-Unis, la Roumanie et la Turquie, la République démocratique du Congo a elle aussi découvert une structure métallique, d'origine inexpliquée, dans les rues de Kinshasa. Selon la BBC, le monolithe a été vu pour la première fois dimanche 14 février, sur un rond-point de la capitale du pays. Attisant autant la curiosité que la peur, l'objet non identifié, haut de 3,7 mètres, a été détruit par des habitants de la ville mercredi 17 février, certains prétextant qu'il s'agissait d'une œuvre satanique ou d'un objet d'origine extraterrestre.


Le monolithe a suscité de nombreuses théories, toutes plus folles les unes que les autres. "Nous nous sommes réveillés et avons vu ce triangle métallique. Nous étions étonnés parce que c'est un triangle qu'on voit beaucoup dans les documentaires sur les francs-maçons ou les illuminatis", a confié un habitant de Kinshasa à Reuters. Thierry Gaibene, le maire du quartier de Bendal où a été découverte la structure, a nié toute responsabilité dans cette affaire. Pour tenter d'expliquer l'origine de l 'objet, l'édile a envoyé une partie du métal dont le monolithe était composé en laboratoire pour des analyses scientifiques. Ces dernières ont prouvé que le bloc était fait à partir de feuilles de métal.

Comment ce monolithe a-t-il atterri dans la ville de Kinshasa ? L'énigme reste entière. Si un collectif d'artistes avait revendiqué être à l'origine de la création de cinq monolithes, dont ceux découverts en Californie et en Utah, aux Etats-Unis, en décembre dernier, ainsi qu'en Roumanie, il n'en est rien pour celui apparu en République démocratique du Congo. De quoi faire l'objet d'une fascination encore plus grande.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.