Le groupe Etat islamique revendique les attentats au Sri Lanka

Le groupe Etat islamique revendique les attentats au Sri Lanka
Les attentats au Sri Lanka ont fait 321 morts et plus de 500 blessés, selon un dernier bilan.

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 23 avril 2019 à 13h20

Le groupe État islamique ne fournit cependant aucune preuve à l'appui de sa revendication.

Le groupe Etat islamique revendique les attentats qui ont visé des églises et des hôtels et qui ont fait 321 morts dimanche 22 avril au Sri Lanka. Cette revendication se fait via l'organe de propagande de l'organisation jihadiste, Amaq. Le groupe État islamique ne fournit cependant aucune preuve à l'appui de sa revendication.

"Les auteurs des attaques ayant visé des ressortissants des pays de la Coalition (anti-EI) et les chrétiens au Sri Lanka avant-hier sont des combattants de l'EI", a annoncé le groupe jihadiste sur son agence de propagande Amaq.  

L'enquête se poursuit 

Pour l'heure, les premiers éléments de l'enquête montrent que ces attentats ont été commis en représailles au carnage des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Ces explosions sont également en lien avec un groupe islamiste indien, a déclaré mardi 23 avril le vice-ministre sri-lankais de la Défense.

Deux frères islamistes

"Les investigations préliminaires ont révélé que ce qui s'était passé au Sri Lanka avait été commis en représailles à l'attaque contre les musulmans de Christchurch", a déclaré ce mardi 23 avril devant le Parlement Ruwan Wijewardene, en référence à l'attaque qui a fait 50 morts le 15 mars dans deux mosquées de la grande ville du sud de la Nouvelle-Zélande.

Deux frères sri-lankais musulmans, figurant parmi les kamikazes, ont joué un rôle-clé dans les attentats, selon une source proche de l'enquête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.