Le désespoir de la jeunesse tunisienne

Le désespoir de la jeunesse tunisienne©FETHI BELAID / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le samedi 13 janvier 2018 à 12h26

Ils défilent sur l'avenue Bourguiba, principale artère de Tunis, carton jaune à la main. Une nouvelle journée de colère s'est déroulée ce vendredi 12 janvier en Tunisie, à l'appel du mouvement "Qu'est-ce qu'on attend ?", initiateur de la contestation. C'est l'entrée en vigueur de la loi de Finances, entraînant une forte hausse des prix, de l'alimentation notamment, qui a poussé les Tunisiens à descendre dans les rues. Mais pour les manifestants, l'heure n'est pas à une nouvelle révolution. "Nous n'appelons pas à la chute du gouvernement ou du régime, nous demandons le retrait des articles de la loi de Finances qui pressurisent le peuple tunisien", explique à France 3 une manifestante. "Cette loi nous étouffe, c'est du vol, on en a marre", lance un second.

800…

Lire la suite sur Franceinfo

 
1 commentaire - Le désespoir de la jeunesse tunisienne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]