La Turquie suspend son offensive en Syrie et attend le retrait des forces kurdes

La Turquie suspend son offensive en Syrie et attend le retrait des forces kurdes
La ville de Ras al-Aïn, en Syrie, attaquée par les forces turques le 17 octobre.

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 17 octobre 2019 à 20h21

Ankara a confirmé la suspension de son offensive dans le nord de la Syrie. Selon la diplomatie américaine, l'arrêt définitif devrait suivre le retrait des forces kurdes dans les cinq jours.

Vers un début de résolution du conflit dans le nord de la Syrie.

La Turquie a en effet confirmé qu'elle allait suspendre son offensive "sources de paix", débutée le 9 octobre. Cette suspension devrait durer cinq jours au cours desquels les forces kurdes vont se retirer du secteur. Un retrait qui, une fois effectif, entraînera l'arrêt définitif des combats, selon le vice-président amricain, Mike Pence, présent à Ankara jeudi 16 octobre. 


L"offensive turque "s'arrêtera complètement lorsque ce retrait aura été terminé" durant cette période de suspension, a-t-il assuré à la presse à l'issue de plus de quatre heures d'entretiens avec le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Donald Trump a salué jeudi la "bonne nouvelle" de la suspension par la Turquie de son offensive dans le nord de la Syrie. "Des millions de vies vont être épargnées", a tweeté le président des Etats-Unis.

L'invitation adressée par Donald Trump à Recep Tayyip Erdogan pour le 13 novembre dépendra de l'issue des discussions en cours avec Ankara, avait peu auparavant indiqué jeudi la Maison Blanche.

"Cela dépendra de comment les choses se passent sur les jours à venir", a affirmé Mick Mulvaney, le chef de cabinet de M. Trump. "C'est toujours prévu (...) Mais je pense qu'il faut attendre de voir ce qui va se passer (...) Le président a été très clair sur ce qu'il attendait du président Erdogan".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.