La Russie déclassifie une note du KGB sur le "camarade Poutine"

La Russie déclassifie une note du KGB sur le "camarade Poutine"
Vladimir Poutine, à Moscou le 29 octobre 2019, lors de l'inauguration d'une statue de l'ancien Premier ministre et ancien responsable du renseignement extérieur soviétique Evgueni Primakov

, publié le jeudi 31 octobre 2019 à 13h40

Un élément "consciencieux et discipliné" : une attestation du KGB sur le comportement jugé exemplaire du jeune Vladimir Poutine, l'actuel président russe issu des services secrets soviétiques, a été rendue publique lors d'une exposition à Saint-Pétersbourg.

"Le camarade Poutine améliore sans cesse son niveau idéologique et politique. Il participe activement aux formations du parti", indique le document, dont des photos ont été publiées jeudi dans la presse russe. 

Cette fiche d'évaluation, rédigée entre la fin des années 1970 et le début de la décennie 1980, fait partie d'une exposition de documents déclassifiés ouverte jusqu'au 20 décembre aux Archives gouvernementales des documents historiques et politiques de Saint-Pétersbourg, a confirmé à l'AFP leur directeur, Vladimir Taradine.  

Selon cette note, le jeune Poutine, qui "fait partie des jeunesses communistes depuis 1975", a obtenu "les félicitations de ses chefs" du KGB "pour la bonne organisation de son travail et ses résultats".

Le texte tapé à la machine provient des archives du parti communiste local. Il mentionne également les succès sportifs de Vladimir Poutine, qui avait remporté en 1976 un championnat de judo à Léningrad, le nom de Saint-Pétersbourg pendant la période soviétique.

Né à Léningrad en 1952, l'actuel président russe, 67 ans, est entré à la fin des années 1970 dans les rangs du redouté KGB après avoir été diplômé en droit. 

En poste en Allemagne de l'Est jusqu'à la dislocation de l'URSS au début des années 1990, il a ensuite rejoint la mairie de Saint-Pétersbourg, a dirigé le FSB - le successeur du KGB - avant d'entamer une ascension éclair qui l'a conduit en 1999 à la tête du gouvernement puis à la présidence en 2000.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.