La peur, le chagrin et la colère s'expriment à Liège, au lendemain de l'attaque qui a fait trois morts

La peur, le chagrin et la colère s'expriment à Liège, au lendemain de l'attaque qui a fait trois morts©ERIC LALMAND / BELGA MAG / AFP

franceinfo, publié le mercredi 30 mai 2018 à 15h35

L'émotion est vive mercredi 30 mai à Liège (Belgique) au lendemain de l'attaque qui a fait trois morts en centre-ville. Les faits se sont déroulés dans un secteur passant et commerçant, où deux des victimes, des policières, étaient connues. 

>> DIRECT. Attaque terroriste à Liège : les derniers élements de l'enquête donnés par le parquet fédéral belge

Joris était dans sa camionnette mardi à 10h30 sur le boulevard d'Avroy, alors que deux policières viennent d'être tuées, ainsi que le jeune passager d'une voiture. "Il y avait une maman qui courait et elle avait des taches de sang sur elle. Elle disait : 'Il a tué mon fils dans la voiture'", témoigne-t-il, précisant avoir vu le tueur. "Il avait deux armes en main et après je me suis baissé." Sur cette artère du

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.