La musique après les bombes : Ayham Ahmed, pianiste syrien

La musique après les bombes : Ayham Ahmed, pianiste syrien©RAMI AL-SAYED / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le dimanche 08 avril 2018 à 01h17

Ces notes, elles sont nées dans les ruines de Damas. Ayham Ahmed, c'était le pianiste de Yarmouk, en Syrie. Yarmouk, du nom d'un camp de réfugiés dans la banlieue de Damas, la capitale. Pour pouvoir chanter ce morceau librement ici, à Paris, Ayham Ahmed a fait le même voyage que des millions de réfugiés. "Nous avions une vie normale, explique-t-il, nous sommes partis parce que nous nous sommes faits bombarder, ça explosait de partout (...), mes amis ont été tués, et mon frère est allé en prison."

Héros malgré lui, lien entre deux mondes

En 2014, ses vidéos où il jouait du piano dans des rues dévastées ont fait le tour du monde. Professeur de musique, Ayham Ahmed a continué à jouer, parfois avec les enfants du quartier, malgré la guerre. Puis quand un combattant de…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.