La ligne à grande vitesse Lyon-Turin, premier dossier brûlant du gouvernement italien

La ligne à grande vitesse Lyon-Turin, premier dossier brûlant du gouvernement italien©MAXPPP

franceinfo, publié le dimanche 27 mai 2018 à 11h56

Le gouvernement de coalition italien est désormais sur les rails, mais les premières divergences apparaissent. L'accord est en effet ambigu sur l'avenir de la ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin (TAV), immense chantier dont la livraison est prévue en 2030. "Nous nous employons à rediscuter intégralement le projet dans l'application de l'accord entre l'Italie et la France", mentionne le document définitif (en italien), après avoir évoqué la suspension des travaux dans une version antérieure.

De quoi relancer les débats sur cette infrastructure dont la section transfrontalière s'étale sur 65 kilomètres (dont 57 pour le tunnel du Mont-Cenis) qui doit permettre de relier les agglomérations rhodanienne et piémontaise en un temps record.

Une pomme de discorde au sein de la

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.