La libération du "taliban américain" aux Etats-Unis "dépasse l'entendement" selon Pompeo

La libération du "taliban américain" aux Etats-Unis "dépasse l'entendement" selon Pompeo
Une personne qui serait John Walker Lindh est vue quitter la prison de haute sécurité de Terre Haute dans l'Indiana, le 23 mai 2019

AFP, publié le jeudi 23 mai 2019 à 15h34

La libération du "taliban américain" John Walker Lindh aux Etats-Unis après 17 années de prison est "inexplicable et dépasse l'entendement", a estimé jeudi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

"D'après ce que je comprends, il menace toujours les Etats-Unis d'Amérique et il croit toujours au jihad qu'il a mené et qui a tué un grand Américain et un grand officier", l'agent d'élite de la CIA Johnny Spann, a regretté le secrétaire d'Etat sur la chaîne Fox News. "Il y a quelque chose de profondément troublant et de mal là-dedans."

John Walker Lindh, libéré jeudi d'une prison de haute sécurité de l'Indiana, dans le nord des Etats-Unis, à l'âge de 38 ans, avait été capturé fin 2001 lors de l'offensive militaire américaine en Afghanistan.

Après sa capture, il avait été détenu avec d'autres talibans dans une prison près de Mazar-i-Sharif, dans le nord du pays. Le jeune homme avait alors été interrogé par Johnny Spann, qui avait été tué peu après lors d'une émeute de prisonniers, devenant le premier Américain mort dans la "guerre contre le terrorisme" lancée par George W. Bush.

Blessé lors de l'émeute, John Walker Lindh avait été renvoyé aux Etats-Unis pour y être jugé et avait été condamné à 20 ans de prison en octobre 2002.

"J'ai dirigé la CIA. Johnny Micheal Spann était l'un des nôtres, un homme incroyablement intègre et courageux", a ajouté Mike Pompeo. "Maintenant nous autorisons la sortie de prison de quelqu'un qui était impliqué dans sa mort après une peine relativement courte", a-t-il protesté, appelant à "revoir tout ça".

Cette libération a suscité l'inquiétude de plusieurs élus américains qui estiment que John Walker Lindh n'a pas renoncé à l'idéologie extrémiste qui l'a mené en Afghanistan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.