La grosse colère de Macron face aux eurodéputés hostiles aux frappes en Syrie

La grosse colère de Macron face aux eurodéputés hostiles aux frappes en Syrie©Capture LeHuffPost

Source LeHuffPost, publié le mardi 17 avril 2018 à 15h25

"Nous nous étions habitués à ce que le camp du droit soit le camp du faible. Je ne m'y résoudrai jamais." Emmanuel Macron a singulièrement haussé le ton devant le Parlement européen où il était venu défendre sa vision de l'Europe et ses "consultations" pour relancer la construction de l'UE.



Vivement critiqué après les frappes françaises, américaines et britanniques visant la Syrie de Bachar al-Assad en riposte à l'usage d'armes chimiques, le président de la République a laissé éclater sa colère. "Les mêmes, les mêmes qui à chaque fois s'indignent devant les images que nous avons vu, d'enfants, de femmes, morts d'attaques de chlore, les mêmes, restons-nous assis? Défendons nous des droits en disant 'les droits c'est pour nous, les principes c'est pour nous, la réalité c'est pour les autres'? Non, non!", a-t-il tranché avec véhémence.

"Nous, nous faisons la guerre aux terroristes. Bachar al-Assad fait la guerre à son peuple. Trois pays sont intervenus et je vous le dis avec beaucoup de franchise : pour l'honneur de la communauté internationale. Pour justement, dans un cadre multilatéral, de manière ciblée, sans aucune victime humaine, détruire trois sites de production d'armes chimiques", a-t-il rappelé en reconnaissant que, si "ces frappes en elles-mêmes ne règlent rien", "elles rappellent les principes de la communauté internationale".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.