La Grèce va bénéficier d'un régime de semi-liberté

La Grèce va bénéficier d'un régime de semi-liberté
Le ministre grec des Finances, Euclic Tsakalatos (à droite), discute avec le commissaire européen Pierre Moscovici, lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro à Luxembourg, jeudi soir.

Libération, publié le jeudi 21 juin 2018 à 19h59

La fin du cauchemar pour la Grèce et ses partenaires est pour bientôt : le 21 août, Athènes sortira de son troisième programme d'aide européen depuis qu'elle a fait faillite au printemps 2010 et pourra se financer à nouveau sur les marchés. Les ministres des Finances de la zone euro se sont retrouvés jeudi soir à Luxembourg pour libérer la dernière tranche d'aide financière promise et pour essayer d'alléger le fardeau de la dette (178% du PIB), essentiellement détenue par le mécanisme européen de stabilité (MES) et les Etats de la zone euro. Mais il n'est pas question de faire de cadeau à Athènes : elle restera donc sous surveillance de longues années, jusqu'au remboursement du dernier euro, afin d'éviter que ses comptes publics ne dérivent à nouveau. En clair

Lire la suite sur Libération

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU